samedi 10 février 2018

Bientôt chez vous et en librairie...

samedi 10 février 2018
une nouvelle série fantastique dont je vous ai déjà parlé chez Milady : la série "Hybrides" de Laurann Dohner dont le premier tome "Rage" devait sortir initialement en février et dont la sortie a été repoussée en mai. La couverture a été révélée cette semaine comme le tome 2. (En revanche, je ne comprends pas pourquoi ils ont inversé le nom de famille qu'ils ont mis en premier et son prénom ensuite euhhhhhhhhhhhhhh?????) 
Le premier tome sortira donc le 23 mai (et au moins, celui-ci sortira en poche, donc à prix raisonnable).
Pour info, il y a 14 livres en VO

Présentation de l'éditeur

Ellie est horrifiée de découvrir que le laboratoire dans lequel elle travaille mène à bien des expériences sur des sujets humains, leur injectant de l’ADN animal pour créer une nouvelle espèce.
Lorsqu’elle se prend d’affection pour l’un de ces cobayes, elle risque tout pour le sauver – même s’il doit pour cela la haïr. Car Rage n’a jamais connu l’amour ou la pitié, et il ne pardonne pas la trahison.
Une fois libre, il jure de la tuer, mais lorsqu’il la tient entre ses griffes, ce n’est plus la haine, mais le désir qui envahit son âme...

Pour le précommander, c'est par ici : Rage

Bientôt chez vous et en librairie...

le deuxième tome des "Epopées Avaloniennes" de Sara Greem à paraître fin février aux Editions du 38 en numérique et en papier pour le salon du livre de Paris en mars.

Il s'intitulera "Hérodias et le porteur de lumière".
Comme pour le premier tome, la couverture est superbe et attire inexorablement l'attention. Je vous rappelle que vous pouvez retrouver la chronique du tome 1 "Herodias et le guerrier au linceul" ici : Avis tome 1


Présentation de l'éditeur
L’île d’Avalon est de plus en plus menacée. Pour parvenir à conjurer la magie noire des sorciers d’Azgor auxquels les chrétiens se sont alliés, Hérodias, accompagnée d’Adalric, Goulven et du moine Cadoc, est missionnée par Viviane, Morgane et Merlin pour tenter de convaincre Titania, la reine des Fées, de leur venir en aide. Pour cela, il leur faut rejoindre la cité d’Ys car la princesse Dahud est la seule à connaître l’emplacement de la porte des fées.
Mais le roi Gradlon, le père de Dahud, s'est converti à la nouvelle religion du dieu unique et est sous la coupe de Gwenolé, le moine sanguinaire, mais aussi du diabolique seigneur Siferio. La cité d’Ys est en grand péril.
Pour Hérodias, cette quête revêt un enjeu d’une importance capitale puisqu’elle espère que cela lui permettra de ramener à la vie son aimé.
C’est à un choc des Titans que nous convie ce second tome des Épopées avaloniennes et chacun devra affûter ses armes pour espérer influer sur le cours des événements.

Pour le précommander, c'est par ici : (lien à venir) 

vendredi 9 février 2018

Un polar passionnant et mystérieux.

vendredi 9 février 2018
Vous le savez, j'aime particulièrement la plume de Gilles Milo-Vacéri depuis que je l'ai découvert avec "Alpha et Omega" l'an dernier, aux Editions du 38. Je suis son blog et aime particulièrement le ton de ses billets, que je qualifierais de "délicieux" (attention âmes sensibles s'abstenir!!!!  car cela déménage souvent ^^ le monsieur manie l'art de l'ironie avec brio !!! ;) ) 
A la base, je ne suis pas une grande fan du polar mais force est de constater qu'avec ces éditions et la confiance d'Anita, leur géniale éditrice qui me laisse toujours le choix et qui me fait confiance, je me surprends à apprécier de plus en plus de titres : donc après avoir été archi-convaincue (il fallait bien cette insistance ^^ ) par les trois tomes des "Crimes en Himalaya" de Bernard Grandjean, mais aussi les "Enquêtes en Bretagne" d'Alex Nicol (que j'apprécie beaucoup là-encore), il était donc obligé que je tente "Les aventures du Commandant Gerfaut" de Gilles Milo-Vaceri. J'ai commencé par le tome 4, le dernier sorti aux Editions du 38 : "Les 7 fantômes". Cela ne m"a posé aucun problème puisque chaque enquête est indépendante, même s'il y a quelques références aux tomes et histoires d'avant  (cela donne juste envie de les lire). 

Je vous rappelle que les premiers sont sortis chez Harlequin mais que depuis, les tomes 3 et 4 ont été réécrits et enrichis pour être republiés aux Editions du 38 (c'étaient des nouvelles, ce sont des romans aujourd'hui), les tomes 1 et 2 sont toujours chez Harlequin pour la version numérique mais en papier chez les Editions du 38. 
Le tome 3 ressortira à la fin du mois : il s'intitulera "Le semeur d'âmes". Mais ce n'est pas tout, il sera suivi du tome 5 qui devrait, là encore, sortir entre février et mars (pour le salon du livre de Paris, pour la version papier, fin février pour la version numérique) celui-ci s'intitulera "La bête du Gévaudan. Autant vous dire que je suis impatiente de le lire celui-ci car j'adore cette légende que je connais assez bien mais réécrite avec le talent du monsieur, cela devrait être quelque chose. (Résumés de ces deux tomes : ICI)

Il est clair, pour moi, qu'près la lecture de ce tome 4, c'est simple, je vais tous les lire parce que je l'avoue, je suis tombée sous le charme de ce policier atypique mais aussi de l'univers ou des univers qui l'entourent. En effet, nous sommes face donc à une enquête policière mais celle-ci est teintée d'une touche de fantastique, voire d'ésotérisme qui m'a beaucoup plu. Enfin, j'ai aussi beaucoup aimé les deux acolytes du Commandant et les personnages secondaires en général, j'ai donc hâte de les retrouver tous (ou du moins certains) dans d'autres enquêtes. 

Bref, vous l'avez compris, forcément, cette chronique sera laudative (et longue ^^ ) puisque Gilles Milo-Vacéri a réussi à m'embarquer dans ses enquêtes du Commandant Gerfaut, à me faire succomber au charme de son héros et une fois de plus, évidemment, j'ai été séduite par son écriture et la construction de son roman.

Présentation de l'éditeur : 
Saint-Mazé est un village paisible perdu au cœur de la Sologne, terre de légendes et de mystères. Fiers de leur patrimoine, les habitants sont des gens discrets, à l’image du couvent des Carmélites qui demeure la première richesse culturelle de la commune.
Un matin, on découvre un cadavre abandonné devant l’édifice religieux et c’est la consternation générale, car le crime a été perpétré de manière abominable. Le capitaine Julie Sauvage de la Section de Recherches d’Orléans est chargée de l’enquête. Les mutilations sont si atroces qu’elle demande d’urgence le soutien du commandant Gabriel Gerfaut, le spécialiste des tueurs en série de la Brigade Criminelle de Paris.
Gerfaut débarque en Sologne accompagné par Adriana, son bras droit et Paul, la nouvelle recrue. Sans indices, sans témoins et face à des meurtres sans mobile apparent, ils se heurtent aux vieilles croyances, aux sorcières bien actuelles et à un tueur qui a toutes les apparences d’un vicomte, assassiné au XVIIIsiècle. Quand ils doivent affronter le mutisme des villageois qui s’ajoute aux vœux de silence des sœurs Carmélites, le commandant Gerfaut voit rouge et déclare la chasse aux fantômes ouverte !

Mon avis : Comme je l'ai dit avant, même si j'aime beaucoup l'écriture de Gilles Milo-Vacéri, quand j'attaque un polar, ce n'est jamais gagné d'avance parce que vous le savez, ce n'est pas mon genre de prédilection, même si j'en lis de plus en plus. Or, là, une fois lancée, dès que j'avais 5 minutes, je "sautais" dessus. Or, dites-vous bien que c'est  plus que frustrant quand vous n'avez pas vraiment le temps de lire car vous devez travailler!!!  C'est là que réside la force de ce monsieur : susciter l'envie de plonger dans le roman pour savoir... savoir qui est le ou la coupable et surtout pourquoi il ou elle a agi comme ceci. ;) J'avais deviné certains points mais je n'avais pas trouvé le ou la coupable.

Mais avant de continuer, laissez-moi, comme toujours, vous raconter le début de l'histoire
: évidemment, comme c'est un polar, je vais essayer d'être vigilante pour ne pas vous révéler le moindre indice ;) 


L'histoire débute par un prologue qui situe le cadre spatio-temporel : nous sommes début  avril 2017, en Sologne, terre si chère à mon ami décédé Bernard Simonay, dans un petit village nommé Saint-Mazé et l'on fait connaissance d'un vieux monsieur, Ernest Le Floch, qui attend que son adolescent de petit-fils, veuille bien rentrer de son rendez-vous amoureux. Or, le vieil homme est inquiet car il est près de 21h30 et pour revenir, il doit traverser une forêt sur un kilomètre... bien sûr, la nuit, on ne sait jamais sur qui l'on peut tomber : animal ou humain ou.... fantôme? C'est ce que David son petit-fils, pense avoir rencontré : il raconte à son grand-père son étrange retour, la sensation d'avoir été suivi et surtout la rencontre avec une personne qu'il n'a pas bien réussi à identifier. En revanche, la description qu'il en fait plonge alors Ernest dans ses souvenirs et il va lui raconter une bien étrange histoire, venue tout droit du XVIIIème siècle, juste avant la Révolution Française... 
On remonte donc le temps, pendant quelques pages et nous assistons, malheureusement, au premier meurtre de ce roman : le Vicomte d'alors, seigneur des terres de Saint-Mazé, est victime d'une terrible injustice et est assassiné. Révolté par ce qui lui arrive et avant qu'il ne succombe à ses blessures, il lance alors une terrible malédiction contre les villageois et leurs descendants, en leur promettant de revenir se venger, mais uniquement de ceux qui sont coupables d'un quelconque crime... 
 Vous comprenez bien que David, le petit-fils d'Ernest, est interloqué et ne semble guère croire à ces "histoires de bonnes femmes". Ce qui est plus surprenant, en revanche, est que le vieil homme, lui, y croit et est même très inquiet. Plus étonnant encore, il souhaite avertir les habitants du village du retour du fantôme du Vicomte, un retour qu'il qualifie d'anticipé, ce qui est signe, selon lui, de grands malheurs à venir... On comprend alors qu'il n'est pas le seul à adhérer à cette légende mais que c'est aussi le cas de tout le village...  Vraiment bizarre, non? On apprend aussi dans ce prologue que ce mystérieux esprit frappe tous les ans, quasiment à la même période : Ernest se demande alors (et nous avec) qui sera la victime de l'année...

Le chapitre 1 commence quelques semaines plus tard, le 14 mai (c'est à cette période que se manifeste le fameux fantôme du Vicomte) et cette fois, nous faisons connaissance avec Bernard Siglot, un homme qui rentre au petit matin de son travail par la fameuse forêt : la route est mauvaise, il est fatigué, il y a du brouillard et même s'il est vigilant, il aperçoit à la dernière minute, au détour d'un virage, une silhouette sombre, traversant quasiment devant lui. Il n'a pas d'autre choix que de freiner brutalement et malheureusement, ce qui arrive souvent dans ces cas-là, surtout quand la route est humide, la voiture fait une embardée et il se retrouve au fossé. Après un bref évanouissement, vu l'heure de son accident (il est entre 5 et 6 heures du matin) il sait qu'il ne pourra compter que sur lui-même : son téléphone portable étant inutilisable, sa voiture dans le fossé, il décide de rendre au couvent qui se situe pas très loin de l'endroit où il est, pour demander de l'aide. 
Malheureusement, il va avoir le choc de sa vie car il va tomber sur un cadavre, laissé devant cet édifice religieux (je vous passe les détails mais sachez qu'il y a de quoi être traumatisé à vie)
Le capitaine de gendarmerie, Julie Sauvage, appelée sur les lieux du crime, comprend que ce meurtre n'est pas banal (l'homme a été horriblement torturé et mutilé), décide en peu de temps de faire appel au célèbre Commandant Gerfaut dont la réputation n'est plus à faire et qui possède une formation unique (il est même diplômé du FBI). Elle sollicite donc l'aide de la procureure de la région qui connait bien le patron de notre héros. Un  coup de téléphone plus tard, le sieur Gerfaut qui se trouve justement en sa compagnie, accepte de venir aider la jeune gendarme à résoudre ce mystérieux crime des plus barbares, pressentant déjà qu'il pourrait être l'oeuvre d'un tueur en série...  

Voilà donc, comment Gabriel Gerfaut se retrouve à mener l'enquête et bien sûr, il ne vient pas seul, il est accompagné de ses deux aides Adriana Guivarch et Paul Castani... la première, étant visiblement avec lui depuis des années au point de quasi le connaître par coeur ; le second, les ayant rejoints récemment (nous apprend-on dans une note qui nous renvoie à l'un des précédents) Ils forment donc la "Dream Team" de la Crim. ;)

Evidemment, je vous ai planté le décor, vous comprendrez donc aisément que j'en resterai là ;) A vous de mener l'enquête en compagnie des forces de l'ordre, qu'elles soient de la police ou de la gendarmerie. Il est intéressant, d'ailleurs, de les voir travailler en bonne intelligence et non pas en rivalités, comme on nous le présente très souvent, que ce soit dans les séries ou les romans. D'ailleurs, la bonne ambiance qu'il y a entre tous ces enquêteurs est vraiment agréable à lire et m'a amenée plus d'une fois à un sourire. Ceci dit, cela vient en grande partie à la personnalité chaleureuse du légendaire Commandant Gerfaut.

Je l'avoue, j'ai succombé à son charme : non pas à son physique parce que ce n'est pas ce qui importe ici mais bel et bien à son intelligence et surtout ses rapports avec les autres : il a à la fois un fichu caractère et ne se prive pas de le montrer et en même temps, il met à l'aise tout le monde. Il crée très vite des relations cordiales SAUF évidemment, s'il veut mettre mal à l'aise ou manipuler son interlocuteur ou interlocutrice, pour les besoins de son enquête. C'est un homme brillant, qui a une mémoire hors-norme, qui raisonne comme personne et pourtant, son humanité, (ce n'est pas un être sombre, au contraire il est chaleureux et rit d'ailleurs souvent cet homme-là) parfois, lui fait faire des erreurs. C'est sans doute ce mélange qui fait que l'on succombe à son charme et ce n'est pas sa binôme, Adriana qui dira le contraire.
Il faudra sans doute que je remonte aux premiers tomes pour comprendre leur relation unique : bien sûr, ils sont collègues, s'entendent plus que bien, et savent comment l'autre va agir ou réagir dans l'enquête MAIS cela n'est pas tout
: il y a une étrange attirance qui les unit, un lien particulier (la touche de romance qui peut attirer les amateurs du genre qui vont alors espérer que, un jour, peut-être, ils franchiront le pas ^^ ) qui les rendent encore plus attachants l'un et l'autre car évidemment, comme ils travaillent ensemble, ils savent tous deux que s'ils franchissaient la ligne rouge, leur duo s'arrêterait. Bref, leur relation est vraiment intéressante car ils se complètent parfaitement l'un l'autre. 


Adriana est tout aussi ou quasi brillante que lui, c'est une policière exceptionnelle et elle a cette touche féminine qui fait que parfois, elle prend le relais quand il se renferme sur lui-même ou qui permet que certains se confie davantage à elle qu'à lui. En tout cas, elle sait être féroce si les besoins de l'enquête se font sentir et ne mâche pas ses mots, y compris lorsque sa tête de mule de commandant fait n'importe quoi. Bref, une héroïne à la fois féminine et puissante, comme je les aime.

Enfin, il y a Paul qui semble être le plus ouvert de tous : il est encore en stade d'apprentissage alors que c'est lui aussi un policier aguerri mais il est évident qu'il est encore légèrement en retrait car il ne réalise pas totalement pourquoi il a eu la chance d'être pris dans cette équipe : on sent l'admiration pour ses deux collègues et cela le laisse, pour le moment du moins, un pas en arrière mais quand il faut être là, il est là et est efficace. C'est un personnage qui va s'en doute se bonifier et se révéler au fil des prochains tomes. 

Tous les trois sont à la fois impitoyables avec les coupables mais terriblement humains avec les autres : c'est pourquoi, sans doute, en quelques pages, on s'attache à eux et que je les ai qualifiés de "Dream team".

Les personnages secondaires sont tout aussi réussis : je ne sais pas si on les recroisera mais en un tome, Gilles Milo-Vacéri les rend si intéressants qu'on espère les recroiser dans ceux à venir : j'ai bien aimé la capitaine de gendarmerie, Julie Sauvage, là encore, humaine malgré un métier qui n'est pas facile tous les jours. Elle aurait parfaitement sa place avec ce trio : professionnelle, sensible, intelligente, humaine et pleine d'humour, elle sait quand il lui faut faire appel à plus forte qu'elle et s'entend parfaitement avec Adriana car elle est comme elle

J'ai beaucoup apprécié aussi les autres gendarmes que ce soit Laurent ou Jacques ou encore cette journaliste que l'on semble penser superficielle au départ mais qui comme les autres, a aussi ses qualités ou encore la mère supérieure du couvent mais aussi les religieuses que l'on côtoie, le maire, le médecin légiste etc... Bref, plein de personnages bien différents les uns des autres (je ne vous parle pas volontairement des moins sympathiques mais je les prends en compte bien sûr) mais qui contribuent à créer un univers unique, qui ressemblent parfois à une sorte de famille (avec tout ce que cela suppose, le soutien mais aussi  les non-dits) et cela permet, par moment, d'alléger l'atmosphère parfois pesante de cette enquête, qui n'est pas des plus simples. 

Evidemment, je ne suis pas une spécialiste du polar mais force est de constater que Gilles Milo-Vaceri sait mener son lecteur là où l'on ne s'y attend pas
: il distille intelligemment les indices qui font que l'on perçoit peut-être une part de la vérité MAIS à aucun moment, comme je l'ai dit avant, on ne devine le coupable avant la fin. Ben oui, je l'avoue, je n'ai pas la mémoire à tiroirs de notre commandant et encore moins la clarté de son intelligence hors-norme. 


De plus, je vous rappelle que cette enquête n'est pas banale car nous avons à faire à une malédiction et l'on se demande forcément qu'elle est la part du vrai et du faux, là dedans : est-ce un admirateur ou un descendant du Vicomte qui se sert de cette légende pour régler chaque année ses comptes? ou est-ce un tueur en série, comme semble le croire au départ le commandant Gerfaut, et donc qui perpétue ses crimes simplement par hasard à cet endroit? ou est-ce encore tout "simplement" le fantôme qui vraiment vient se venger des descendants de ses assassins ou tortionnaires? ou est-ce un mélange de tout cela? ou encore une autre hypothèse à laquelle vous n'avez pas encore pensé? De plus, pourquoi un cadavre devant un couvent ? quel est le rôle de ce lieu sacré? quel rapport avec notre fantôme des temps ancien ou moderne? On sait bien qu'à l'époque de la Révolution Française, moment où notre Vicomte a été assassiné, il n'était pas bon être noble ou religieux : est-ce que cela a un lien là encore? ou pas du tout? puis, pourquoi ce titre de 7 fantômes? qui sont-ils? vous avez bien compris que notre Vicomte pouvait être l'un d'entre eux mais qui sont les autres dans ces conditions? et pourquoi ce chiffre de 7? un chiffre qui n'est pas innocent non plus et chargé de tellement de symboles que l'on ne peut, là encore, que supposer à quoi il correspond. 
Evidemment, vous aurez toutes les réponses à ces questions et à bien d'autres qui vous viendront au fil de votre lecture, en lisant donc cette quatrième enquête du Commandant Gerfaut ;) 

Sachez simplement que la vérité n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît et que les fantômes que l'on rencontre dans ce roman appartiennent à des époques bien sombres...


Enfin, je terminerai par la qualité d'écriture de notre auteur : terriblement efficace. Elle est fluide, semble en apparence très simple mais il maîtrise parfaitement à la fois le vocabulaire judiciaire, policier, religieux et tout ce qui lui est utile pour décrire cette intrigue. Certes, parfois, les descriptions des cadavres ou autres ne sont pas faciles à lire mais en même temps, on ne tombe pas dans le gore (si vous voyez ce que je veux dire) : c'est parfois violent en raison de l'histoire mais ce n'est pas gratuit et c'est pour cela, sans doute, que j'ai autant adhéré à ce roman. Pour moi, il est l'un des maîtres du suspense actuel et j'espère bien que son talent, dans ce domaine, va continuer à être chaque jour un peu plus reconnu. Franchement, je pense que les amateurs ou amatrices de Michel Bussi y trouveront leur compte (je pense, notamment, à certaines lectrices qui suivent le blog et qui se reconnaîtront ;) et à qui ce roman devrait plaire, j'en suis sûre :) )

Et les défauts me direz-vous? et bien sincèrement, je n'en trouve pas. Le roman n'est ni trop long, ni trop court et a un rythme qui me convient parfaitement. De plus, comme je l'ai dit avant, on ne tombe jamais dans la gratuité violente que l'on peut trouver ailleurs et qui ne me convient pas, à moi. Quant à la fin, elle se termine par une touche qui a fini de m'enthousiasmer :) mais bien sûr, vous n'en saurez rien ;) A vous d'aller la découvrir ;)


J'ai complété aujourd'hui ma collection des aventures du Commandant Gerfaut en achetant le tome 2 qui est en promotion, en numérique, comme le tome 1 (mais que je possédais déjà) Ce sont des formats plus courts car parus chez HQN qui en possède encore les droits. Vous avez bien sûr compris que je n'attendrais pas 6 mois avant de les lire ;) Tous deux sont à 1.99€ pendant quelques jours.


Lien pour le tome 1 ici : Que son règne vienne

Lien pour le tome 2 ici : Le mystère Lux & Umbra

Bref, j'espère vous avoir convaincus de mener l'enquête avec le Commandant Gerfaut et son équipe car si Gilles Milo-Vacéri a réussi à me convaincre, moi, une non-amatrice de polars, vous comprenez bien que c'est parce que son roman est plus que réussi ;)

En tout cas, moi, je suis plus convaincue que jamais par l'univers des écrits de ce monsieur et je me réjouis déjà de lire non seulement les prochaines aventures du célèbre policier mais aussi de découvrir son nouveau roman "Africamorphose" (un roman d'aventures? je vous en reparle aussi bientôt) paru ce jour aux Editions Elixyria (pour en savoir plus, c'est d'ailleurs ici : Africamorphose

Donc pour aller vite vous plonger dans cette enquête policière mystérieuse, pour l'acheter en numérique ou en papier, c'est par ici : Les 7 fantômes

jeudi 8 février 2018

Sortie de la semaine... ebook

jeudi 8 février 2018
Je l'avoue, je regarde évidemment (ce soir) plus précisément ce que font les Editions Something Else donc, hier 7 février, est sorti "Deadly Love" de Marie Luny et Rose J. Kalaka.

Présentation de l'éditeur
En perdant sa femme Iris dans un tragique accident, Paul voit resurgir les fantômes du passé et avec eux, son demi-frère Ethan qu’il hait plus que tout.
Celui-ci, devenu policier, ne croit pas à l’hypothèse d’un accident. Pour lui, Iris a été assassinée et le coupable n’est autre que Paul, son frère, qui lui a pris sa meilleure amie.
Iris a fait un choix à un moment de la vie où le mot « amour » signifie tout et rien à la fois. Sans s’en rendre compte, elle a scellé leur destin à tous les trois.
Mais les liens du sang ne veulent plus rien dire quand l’amour entre en ligne de compte...

Pour le télécharger légalement sur Amazon, c'est par ici : Deadly love

Bientôt chez vous et en librairie...

"Mystérieuse disparition" de Laurie Staret à paraître le 11 février chez Something Else Editions. Il s'agit du tome 2 de la série "Le département" mais visiblement, c'est un spin-off donc, pas besoin d'avoir lu le premier pour suivre et apprécier celui-ci.

Présentation de l'éditeur

Alexia Sullivan a une mission bien précise : retrouver Luke, le jeune frère de son père, disparu lors d’une opération d’infiltration. Pour ce faire, elle va intégrer la société de James Randall sous le nom de jeune fille de sa mère, afin d’être l’assistante de son fils Benjamin, le dernier à avoir vu Luke Sullivan vivant.Trahi par sa mère, puis par sa tante, Benjamin, surnommé Ben, considère que toutes les femmes sont identiques. Pour lui elles ne sont que futilité, fourberie, nullement digne de confiance, superficielle et intéressées. En résumé, elles n’ont qu’une fonction décorative. Les soupçons pesants sur Ben vont contraindre Alexia à taire sa véritable identité, son statut d’agent du Département, à ruser pour découvrir la vérité. De joutes verbales en sous-entendus énigmatiques, leur collaboration forcée va pourtant prendre rapidement une tournure inattendue. Le jeune homme va-t-il changer d’avis sur les femmes ? Alexia va-t-elle découvrir ce qu’il est advenu de son oncle ? Et surtout, quel est le niveau d’implication de Ben dans l’affaire ?

Pour le précommander, c'est par ici : (lien Amazon à venir, pour le moment, il n'y a que le tome 1)

Bientôt chez vous et en librairie...

une romance MM à venir chez les Editions livresque (vous savez que ce n'est pas trop mon truc) mais 1) c'est publié chez l'un de mes éditeurs partenaires, 2) lol j'aime beaucoup la couverture encore une fois et 3), Vanessa, l'éditrice des éditions Dreamcarcher l'a lu et adoré et enfin, 4) je sais qu'il y a des lectrices sur la page  des romances MM (hein Céline ;) mais pas que lol ) 

Il s'agit donc de "Sous ton envoûtement" de Thibault Beneytou : il sortira le 2 avril 2018.

Présentation de l'éditeur
Etudiant, j’ai une vie assez banale rythmée par mes cours et mon emploi à mi-temps. Une routine terne, insipide et sans la moindre vie sentimentale… Jusqu’au jour où…
Morgan, jeune homme mystérieux et terriblement séduisant décide de revenir à Isla et s’empare de mon cœur.
Je découvre par son biais l’existence d’un monde inconnu pour les humains, m’entraînant aux confins des océans et bouleversant mon quotidien.
Je m’appelle Maël et je n’imaginais pas qu’en rencontrant l’homme de ma vie, cette dernière allait changer du tout au tout…


Pour le précommander, c'est par ici : (il sera en précommande dès le 12 février, je reviendrai mettre le lien ici) : 

Nouveau partenariat :)

et bien et bien... cela continue :) Je vous annonce un nouveau partenariat avec les Editions Something Else dont j'ai chroniqué dernièrement deux romans : les deux tomes d' "Une passion interdite" de Rose Morvan : "le naufragé de Saint-Cast" (tome 1) mais aussi "L'amant clandestin" (tome 2). En effet, suite à la lecture de mes chroniques, ils m'ont proposé un partenariat que j'ai bien sûr accepté 

Je suis donc ravie de travailler avec eux aussi (enfin, "travailler" est un grand mot évidemment, vu que je tiens ce blog pour mon plaisir, comme vous le savez) Leur offre est très diverse donc, je vais trouver mon bonheur sans peine et serai ravie, comme pour les autres maisons d'édition avec qui j'ai un partenariat, de vous faire découvrir leurs prochains romans. J'avais d'ailleurs chroniqué "Sur ta route" de Caroline Costa, une romance contemporaine.

Merci donc à Anne-Sophie pour son offre et sa confiance :) Merci à Rose aussi pour avoir sans doute évoqué le sujet ou tout du moins, d'avoir fait le relais pour nous mettre en relation.

Donc, après les Editions Dreamcatcher, les Editions du 38, Publishroom (même si nous devons là nous remettre en relation), après le partenariat avec les Editions Livresque et les éditions Elixyria, il y a quelques jours, je suis donc très contente,  de vous annoncer celui avec les Editions Something Else que je vous invite à découvrir en allant sur leur site ou sur leur page.

Site : Something Else Editions

Page Facebook : Something Else Editions

Une jolie petite histoire dépaysante....

J'ai commencé la chronique de livres pour enfants avec "Arthur et la petite souris" paru aux éditions Dreamcatcher et je continue aujourd'hui avec "La petite fille à l'ombrelle" de Laetitia Arnould (pour les textes) et d'Audrey Lozano (pour les illustrations). Il est paru aux Editions Elixyria le 18 janvier en ebook et en février pour la version brochée. 
J'ai préféré l'attendre en papier pour le lire, même s'il était disponible en ebook (j'aurais pu l'avoir sans doute en sp),  parce que pour les enfants, je trouve que cela n'a pas le même charme (moi, j'ai une liseuse et n'ai donc pas accès aux couleurs, ce qui aurait été dommage, vu la qualité des dessins et les couleurs choisies.) 

Comme la dernière fois, je l'ai lu en compagnie d'une petite fille de 6 ans car c'est le public visé : j'avais donc mon regard d'adulte (et chroniqueuse) mais aussi celui de ma petite aide, qui réagissait à l'histoire et donc aux dessins. C'est donc notre chronique commune que je vous livre ici ;) 

L'une comme l'autre avons beaucoup aimé tout d'abord l'aspect extérieur : je cite "il est trop joli ce livre". La couverture est de belle qualité, comme ce petit ouvrage qui fait 30 pages avec les illustrations. C'est un vrai plus et les enfants sont sensibles à ces détails (rappelez-vous pour Arthur, elle avait trouvé qu'il n'y en avait pas assez) . Quant à l'histoire, elle est originale car elle se déroule au Japon et est agréable à lire. 

Je vous rappelle la présentation de l'éditeur
Le joli printemps est arrivé en même temps que les fleurs des cerisiers. Au Japon, on fête l’événement pendant plusieurs jours.
Miyako est ravie. Aujourd’hui, elle va faire un pique-nique en famille sous les arbres fleuris. Elle prend son ombrelle chérie et attend impatiemment la venue de sa grand-maman.
Mais près du mont Fuji, le vent se lève. Une bourrasque, et voilà la belle ombrelle de Miyako qui s’envole et qui s’en va loin, de plus en plus loin...


Notre avis
Comme je l'ai dit précédemment, c'est une jolie histoire plaisante, davantage à l'attention des petites filles (il faudrait tester avec un petit garçon, tiens, pour voir si cela l'intéresse ) : il y a autant de pages de textes que d'illustrations et cela, c'est vraiment agréable car celles-ci en plus, font écho à ce qui est dit dans la page d'à côté. 

Ce qui m'a attirée tout d'abord, est bien sûr, le thème asiatique
(j'adore l'Asie) car je trouve que ce n'est pas commun pour les livres d'enfants : cela m'a permis de faire découvrir la fête des fleurs de cerisiers à ma petite co-lectrice.  Ainsi, on s'est arrêté aussi sur les spécificités de ce pays comme le kimono (qu'elle connaissait, hein?), les chaussures traditionnelles (qui l'ont fait rire), l'ombrelle ou encore le Mont Fuji (on a regardé des photos sur le téléphone parce que la neige rose, ça n'existe pas ^^ cela aussi l'a encore bien amusée, sachant qu'il neigeait dehors) ou encore le nom des gâteaux, les "sakura mochi" (moi aussi, je ne connaissais pas) Bref, petit voyage au Japon en quelques pages... 


On aurait pu s'attendre à une légende (l'Asie et le Japon en ont beaucoup) mais non : c'est bel et bien un conte pour enfants, original avec une morale (ou des morales) et une touche de "magie". Contrairement à d'habitude, je ne vous raconte pas le début de l'histoire, le résumé du livre suffisant à lui-même. 

La petite Miyako est une jeune fille très sage, qui respecte et aime sa famille et est désolée de la perte de son ombrelle, emportée par le vent. Cela a amusée ma petite co-lectrice de la voir pleurer (qu'elle est coquine, hein? lol) car la scène est joliment dessinée et elle ne comprenait pas pourquoi elle pleurait pour juste ça (je cite) (je lui ai donc dit que c'était un objet important pour elle). Toutefois, elle a une grand-mère (c'est elle qui lui a offert l'ombrelle) qui lui redonne espoir et lui demande d'avoir confiance en la magie de la nature et notamment en celle des cerisiers. Mystère... ;) 

Bien sûr, on imagine bien la fin (enfin, ma petite aide en était sûre) mais c'est très agréable car elle se termine sur une touche d'étrangeté et à ce moment-là, je ne suis pas sûre que la petite à qui je lisais ce livre ait bien compris pourquoi cette histoire se terminait ainsi et le rôle de la nature, qui récompense ceux qui prennent soin d'elle. Je lui ai donc expliqué mais je pense qu'elle est encore un peu petite pour comprendre réellement la portée du sens. En revanche, elle a bien retenu que si l'on était sage, on était récompensé ;) 

J'ai beaucoup aimé la grand-mère qui est à la fois mutine et l'incarnation de la sagesse , très importante dans ces pays-là. C'est elle qui possède les connaissances liées aux mystères de la vie mais aussi de la nature : elle apporte l'espoir et incarne cette touche de poésie et de magie qui traversent le livre.

Le vocabulaire est assez simple, le niveau de langue est courant et à part quelques mots, elle a "tout compris" ;) Ce qui est un  vrai plus parce que cela signifie qu'elle pourra le relire seule. Les dessins sont vraiment jolis et comme je l'ai dit avant, ils illustrent parfaitement ce qui est dit dans la page à côté, ce qui signifie qu'un enfant plus petit, lui pourra s'attacher davantage aux dessins pour comprendre le sens de l'histoire.

Je dirai donc que c'est une histoire agréable à lire et qui se lit assez rapidement (or, à cet âge, il ne faut pas trop que cela dure sinon, ils perdent vite la concentration), il y a de très jolis dessins à dominante de rose (couleur des cerisiers en fleurs) et un côté mystérieux lié à la nature, bien dans l'air du temps : un joli voyage au Pays du Soleil Levant.

Le seul petit bémol que je mettrais (et encore en est-ce vraiment un?) est que la pliure du livre gène parfois pour la lecture des derniers mots de certaines lignes : on l'avait posé à plat pour le lire ensemble et voir donc les images en parallèle (elle était à ma droite) et bien, j'ai dû un peu appuyer plus fort et donc me décaler pour aller lire la fin de ces mots qui étaient un peu "mangés". Cela vient sans doute de l'épaisseur et de la solidité du papier choisi mais c'est pour cela que j'ai dit que ce n'était pas un vrai bémol car pour des enfants, n'est-ce pas mieux? cela permettra au livre de moins facilement se déchirer.

Je lirai et offrirai donc avec plaisir les prochains livres de la collection pour enfants des Editions Elixyria, vu la qualité de ce premier ouvrage. 

Pour le commander en papier sur Amazon ou le télécharger en ebook, c'est par ici : La petite fille à l'ombrelle

MAIS je vous invite sincèrement à passer par leur site car vous recevrez de beaux cadeaux, si vous aussi, vous êtes bien sages ;) 

Lien direct pour les éditions Elixyria : https://www.editionselixyria.com/

mercredi 7 février 2018

Les sorties du mois chez Milady

mercredi 7 février 2018
Comme toujours retrouvez mes conseils pour ce mois des Editions Milady. Comme toujours, toutes les sorties ne sont pas mentionnées mais ce sont mes conseils de lecture ;) La plupart ayant été déjà mentionnés, il s'agit d'une synthèse. 

En revanche, comme annoncé il y a peu, ils ont changé de ligne éditoriale et ont décidé de supprimer la collection "Milady Romance" : or, moi, je suivais beaucoup de séries dans cette collection. Certaines se poursuivront en semi-format ou en grand format mais beaucoup vont être abandonnées (à la grande colère des lectrices dont je fais partie) Reste bien sûr la bit-lit (ouf mais moi, je ne suis que quelques séries). 

Ils vont donc surtout publier du suspense et des livres feel good : soyons clairs, ce ne sont pas mes genres de prédilection. 
Donc, même si je vais continuer à parler de ces éditions, l'article risque d'être bien moins dense qu'avant. J'avoue que ce mois, et bien, je suis peu tentée... 

Fort heureusement, reste la collection Emma qui met en valeur nos écrivaines françaises et là, je me ferai une joie de les citer, notamment Céline Mancellon et Alfreda Enwy dont j'aime particulièrement la plume.

Je commence donc d'ailleurs avec cette collection Emma et les deux romans que j'ai déjà annoncés : 


Le premier est Write on my skin" (écrit sur ma peau en français ;) ahhhhhhhhhh cette manie de mettre des titres en anglais, hein? tssssss ) de Gala de Spax qui sortira le 14 février.

Présentation de l'éditeur : 
Une blogueuse impitoyable et un écrivain sexy, balayés par le vent de la passion.
Fiona ne manque pas de mordant. Abîmée par l’existence, elle a reconstruit sa vie autour d’un groupe d’amies avec lesquelles elle tient un blog littéraire. Leur cible favorite : les auteurs arrogants dont le mépris les hérisse. Lorsque Christopher Barrow, l’une des victimes dont elle a détruit la réputation un an plus tôt, refait surface pour une séance de dédicace, Fiona décide de s’y rendre pour le pousser à renoncer une fois pour toutes à l’écriture.
Mais la rencontre ne se passera pas du tout comme prévu. Christopher est un homme charmant, bien loin de l’image qu’elle s’en était faite. Incapable de résister à son magnétisme, Fiona fond complètement pour le bel écrivain. Et sa vie s’en trouve complètement bouleversée.
Les blessures de son passé, ses actes, ses amies, ses secrets, sont autant d’obstacles à son bonheur... Parviendra-t-elle à les surpasser sans se briser de nouveau ?

Pour le précommander, c'est par ici : Write on my skin

Ensuite, le tome 3 de la série "Bad Romance" de Céline Mancellon à venir chez Milady Emma qui est sorti le 8 novembre en ebook. Il s'intitule "Coeurs imprudents". La version papier sortira le 21 février.

Présentation de l'éditeur 



Depuis l’incarcération de Kurt Bell, Don RedHawk est le président intérimaire des Black Angels, un gang de bikers dont la réputation sulfureuse n’est plus à faire. Une existence déjà bien compliquée… et plus encore quand le destin jette sur sa route Juliette Bell, la petite sœur de Kate. Car depuis que Don lui a sauvé la vie durant le braquage d’une épicerie, l’innocente – et tentante – Juliette cherche un moyen de le remercier, voyant en lui un superhéros qu’il n’est certainement pas.
L’anneau de pureté que porte la jeune femme suffira-t-il à tenir le beau et dangereux Don à distance ? Juliette sait combien sa sœur déteste les bikers, mais est-elle encore capable d'écouter la voix de la raison ? En a-t-elle seulement envie ?

Pour le précommander, c'est par ici :Coeurs imprudents

Ensuite, collections Milady (générale)/New Adult

Tout d'abord, "Pas de sexe le mardi" de Tracy Bloom (encore une fois, réédité) donc avec une nouvelle couverture et surtout en grand format donc, nettement bien plus cher : sérieux, là? Ben achetez la version poche ^^ Sortie le 14 février aussi.


Présentation de l'éditeur : 
Jamais une nuit n'aura déclenché pareil chaos !
Après la nuit qu'ils viennent de passer ensemble, Matthew et Katy sont d'accord sur un point : ils ne doivent jamais se revoir !
Promesse qu'ils tiennent jusqu'à ce que, huit mois plus tard, ils se retrouvent par hasard au même cours prénatal. Entre une épouse coincée et un petit ami irresponsable, Matthew et Katy doivent trouver une solution si Matthew se révèle être le père du bébé de Katy. Situation qui pourrait être simple à gérer si les sentiments et les hormones ne s'affolaient pas..


Pour le commander sur Amazon, c'est par ici : Pas de sexe le mardi


Le tome 3 de la série "Les Ecorchés" de Tillie Cole à paraître le 21 février chez Milady New Adult (donc grand format) Il s'intitulera "Ravage".

Présentation de l'éditeur : 

« Cette romance sombre, belle et atypique mérite cinq étoiles. » Night Owl Reviews 
Trouver son âme sœur vaut-il la peine de faire le sacrifice ultime ?
Dans son enfance, Zoya Kostava a échappé de peu à l’assaut qui a tué toute sa famille. Désormais âgée de vingt-cinq ans, elle vit dans le secret jusqu’au jour où elle apprend que son frère a survécu lui aussi... et qu’il vit désormais avec leur pire ennemi, le parrain de la Bratva russe.
Zoya risque sa sécurité et son anonymat pour retrouver ce frère qu’elle croyait mort, mais elle se fait capturer par un homme aussi beau que brutal. Un homme qui la captive et la terrorise à la fois. En lui, elle devine une âme aussi perdue que la sienne. Parviendront-ils à se sauver mutuellement... et à survivre ?

Pour le précommander, c'est par ici : Les écorchés 3

Le tome 2 de la série "Reborn" (en réédition poche) de Rachel Van Dyken. Il sortira le 21 février. (il est accompagné du bonus 2.5 qui sort à part en numérique pour ceux qui les avaient soit en grand format, soit en numérique) 

Présentation de l'éditeur
Le nouveau phénomène New Adult.
Et si chacun de nous pouvait renaître de ses cendres ?

« Je n'avais jamais vu personne d'aussi beau. Son regard me transperçait, me plaquait contre le mur, me retenait captive au point que j'en avais le souffle coupé. Le genre de regards qui vous donnaient envie de confesser vos péchés, ou de céder à la tentation. »  

Tout le monde a un secret… Les jours de Gabe Hyde sont comptés. Une erreur commise quatre ans plus tôt le condamne à vivre sous une fausse identité. Et vivre dans la dissimulation est une vraie torture, surtout quand cela implique de mentir à ceux qui vous aiment. Même si Saylor déteste Gabe de tout son coeur, elle ne peut rien contre l'attirance qu'elle ressent pour lui. Mais si elle découvre la vérité, alors sa vie et celle de Gabe ne tiennent plus qu'à un fil.

Pour le précommander, c'est par ici : Reborn 2

En numérique, donc, je viens de vous le dire ;) : le tome 2.5 de la série "Reborn" "Fearless" de
Rachel Van Dyken. Il sortira aussi le 21 février. Celui-ci est publié dans la version papier du tome 2 qui sort le même jour.
Présentation de l'éditeur
"Ensemble, nous avions franchi les portes de l’enfer, et en étions revenus indemnes. Quoi que la vie nous réserve maintenant, nous l’affronterions ensemble. Parce qu’il n’était pas seulement mon mari, il était mon ami, mon partenaire, mon amant. Mon tout."
Wes est en vie. Après son opération, il peut enfin espérer l’avenir que la maladie menaçait de lui enlever. Et son avenir, il ne l’imagine pas sans celle qu’il aime plus que tout au monde. Pressé de faire de Kiersten sa femme, il lui fait une surprise de taille : pourquoi ne se marieraient-ils pas, tout de suite ? Il ne veut plus attendre. Il veut vivre avec elle, chaque seconde supplémentaire que lui accorde la vie, et lui donner ce cœur qu’elle a fait battre.


Pour le précommander, c'est par ici : Reborn 2.5

Collection Bit-Lit :

Bon, là, j'avoue que je ne suis pas ces séries à part une que j'aime bien et encore, je n'ai pas tout lu loin de là : je commencerai par là. Je les mets aussi pour les amatrices de ma page qui se reconnaîtront ;) hein les filles :) 

Le tome 15 de la série "La confrérie de la dague noire" de J.R Ward "L'amant rebelle" qui paraîtra le 21 février mais en grand format donc grand prix aussi!!!! 25 euros alors que les autres sont à moins de 10 euros! non mais sérieux, ils sont fous, là! (moi, je les ai en poche, ceux que j'ai pfffffffff)

Présentation de l'éditeur
Une guerre fait rage à l'insu des humains.

Le traître Xcor a été condamné à mourir aux mains de la Confrérie de la dague noire. Pourtant, au terme d'une vie de crime et de malfaisance, un seul regret demeure : la perte de celle qui n'a jamais été sienne, l'Élue Layla. Celle-ci sait que la seule façon de sauver la vie de Xcor est de faire éclater la vérité sur ses origines. Mais cela signifie également s'exposer à perdre tout ce qui lui tient à coeur, y compris son rôle de mère... Déchirée entre l'amour et la loyauté, Layla doit trouver le courage d'affronter sa seule famille pour l'homme qu'elle aime. Et même si elle parvient à arracher le pardon de Xcor, un défi plus grand encore les attend : créer une alliance entre deux mondes que tout sépare...

Pour le précommander, c'est par ici : L'amant rebelle

Un recueil de nouvelles de la série "Minuit" que je ne suis pas mais je vous le signale quand même. Il sortira le 21 février aussi. Pour info, ces nouvelle sortent toutes de manière individuelle en ebook aussi. 


Présentation de l'éditeur
Ce recueil de nouvelles contient les ouvrages suivants : - Songe de minuit, Tome 0.5 - La Marque de minuit, Tome 11.5 - Tentation de minuit, Tome 12.5
Depuis trois cents ans, Gideon recherche l'assassin de ses frères. Pour découvrir la vérité, il devra faire appel à Savannah, qui a le pouvoir de lire le passé d'un objet en le touchant. Un talent extrêmement dangereux quand c'est un monstre que l'on traque...
Pour résoudre une série de meurtres sanglants, le guerrier vampire Mathias Rowan doit recourir aux services de l'imprévisible Nova. Ses contacts pour le moins suspects pourraient lui permettre d'arrêter l'assassin, mais l'attirance qui naît entre eux risque de se révéler dangereuse pour leurs cours comme pour leurs vies...
Melena Walsh n'a jamais oublié Lazaro Archer, le guerrier qui lui a sauvé la vie autrefois. Lorsque sa vie est mise en danger, Melena n'a d'autre choix que d'accepter l'aide de Lazaro de nouveau, mais le héros de son enfance n'est plus que l'ombre de lui-même, un homme brisé par le meurtre de sa famille et déterminé à ne plus jamais ouvrir son cour...

Pour le précommander, c'est par ici : Minuit HS

Sinon, vous avez la réédition en poche du tome 4 de la série "Le prince des ténèbres" de Jeaniene Frost : "Au coeur de l'action". Il sort aussi le 21 février.

Présentation de l'éditeur

Entre de mauvaises mains, l'amour est une arme fatale...

Pendant les six derniers siècles, Vlad n'avait rien à perdre. Mais sa plus grande faiblesse, sa nouvelle épouse, est à présent exposée aux yeux de tous. Victime d'un sort qui la lie au nécromancien Mircea, Leila mourra si celui-ci est tué. Vlad et Leila doivent faire appel à un allié inattendu pour rompre le sortilège, mais un ancien ennemi est à l'affût, guettant l'occasion de retourner même leurs amis les plus proches contre eux... et de séparer les amants à jamais.


Pour le précommander, c'est par ici : Le prince des ténèbres


mardi 6 février 2018

Dans ma pal... service presse.

mardi 6 février 2018
Le nouveau roman de Gilles Milo-Vacéri : "Africamophose" à paraître le 9 février aux Editions Elixyria en ebook et en version papier pour le salon du livre de Paris. Je suis sûre que vous n'êtes pas surpris tant je vous avais fait part de mon intérêt pour ce roman ^^ Merci donc à Didier pour sa confiance et cet envoi en service presse (le premier chez eux et pas le dernier)  (ben oui, ces jours, c'est Noël pour moi et comme il y en a pour tous les styles, je ne risque pas de me lasser ;) )

Présentation de l'éditeur

Karan, chirurgien quadragénaire, achève sa carrière militaire. Victime d’un grave accident, il sombre dans le coma. À son réveil, il découvre qu’il a perdu l’usage d’une main et qu’il ne pourra plus jamais opérer.
Lorenzo, le chauffeur du poids lourd impliqué dans l’accident, lui propose de l’accompagner en Afrique, pour une mission dont l’objectif est la préservation des guépards. Karan, dépressif et anéanti, finit par accepter. Sa rencontre avec Kenza, généticienne, est explosive. Pourtant, ils vont devoir unir leurs efforts afin de convoyer un fret très précieux.
Des rivages de la mer Rouge, au cœur du Grand Rift, jusqu’au lac Victoria, en passant par les plaines éthiopiennes où la faune et la flore ne sont qu’émerveillements, ils feront d’obscures rencontres, franchiront quantité d’obstacles et affronteront des dangers inattendus.
Un voyage sur les terres mystérieuses d’Afrique, ces territoires sauvages qui seront les témoins de la rédemption et de la renaissance d’un homme courageux !

Pour le précommander sur Amazon, c'est par iciAfricamorphose

Petite remarque, si vous allez sur le site des Editions Elixyria, vous pouvez demander une version papier dédicacée qui sera faite pendant le salon du livre de Paris. De plus, pour avoir commandé chez eux, on est généralement trèssssss gâtés à la réception du livre ;) 
Lien direct pour les éditions Elixyria : https://www.editionselixyria.com/

Bientôt chez vous et en librairie... ou que sur votre liseuse

le spin-off de la série "Rebel Biker": "Hell  Riders", intitulé Ayden et écrit donc, par Stéphanie Jean-Louis. Il sortira aux Evidence Editions (comme les précédents) le 23 mai (va vraiment que je trouve un moment pour les lire ceux-là depuis que je n'entends que du bien ;) ) Pour le moment, il n'est annoncé qu'en ebook mais je crois que les précédents sont bien sortis aussi en papier, en même temps. 

Présentation de l'éditeur
À tout juste 22 ans, Ayden a connu des moments difficiles. Son père, T.J, chef de gang de motards corrompus, lui a mené la vie dure. Après la mort de celui-ci, Ayden se doit de reprendre les rênes des Hell Riders. Aucune place pour la pitié, il va devoir faire ses preuves dans un univers sombre, dangereux ou règne le chaos. Mais lorsque l'on a plus rien à perdre et que la rancœur nous submerge, peut-on vraiment être sauvé ?

Pour le précommander,  c'est par ici : Hell Riders 1

lundi 5 février 2018

Bientôt chez vous et en librairie...

lundi 5 février 2018
(Presque) jeune, (presque) jolie et (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pélerin, à paraître aux Editions Diva Romance, chez Charleston. (celui-ci est déjà sorti chez Mazarine, je crois et moi, je l'avais acheté chez France Loisirs) Bref, pour autant avoir d'édition, c'est bien la preuve que ce roman a du succès et est bon, non? ^^ Vous le saurez bientôt car je compte le relire et bien sûr, le chroniquer ici ;) Il (re)sortira le 13 février prochain donc en poche (j'aime mieux cette couverture que la mienne, je vous l'avoue) 

Présentation de l'éditeur : (enfin, l'ancienne, si elle diffère chez Diva, je modifierai l'article) 


Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d’amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine, quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi.
Tentant d’ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s’inscrit sur « Be my boy », célèbre site de rencontres. Si l’offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise... Heureusement, il reste les amies et le bon vin.
À travers des expériences étonnantes, Ivana doit réapprendre à prendre soin d’elle. Mais rien ne sert de courir… il suffit juste d’être au bon endroit, au bon moment.


Pour le commander, c'est par ici : Presque jeune, presque... (attention, il y a le choix entre les trois versions : ne vous trompez pas ;) )