samedi 23 juin 2018

Bientôt chez vous et en librairie...

samedi 23 juin 2018
une nouvelle saga historique (une trilogie) de Jocelyne Godard "La poétesse de l'impératrice" est parue le 18 juin en ebook, début juillet (en papier) aux Editions du 38.

Présentation de l'éditeur de la trilogie

À l’époque de Nara suivant celle d’Asuka où le bouddhisme entre au Japon, on voit monter sur le trône une succession de femmes qui règnent en impératrices. Aidées par les immenses immigrations coréennes elles furent à l’origine de l’écriture japonaise influencée par la calligraphie chinoise et l’introduction de Bouddha qui apportèrent un nouveau système de pensée permettant à la population de sortir d’un Japon jusque-là obscur et dispersé.
         Otomo Sakanoue, l’héroïne de ce roman, l’une des plus grandes poétesses de cette époque, raconte sa longue vie sous la forme d’un journal qu’elle écrit au fil des jours. Elle participe à l’élaboration du Man-Yoshu, elle suit les deux grandes ambassades envoyées dans la Chine des Tang en l’an 719 et 753 et en ramène les pensées essentielles.


         Elle nous fait partager ses impressions, ses idées et ses influences qui la guident vers un Japon plus moderne annonçant l’époque de Heian.

Résumé du premier tome s'intitule "La cour de Nara"
Banzaï ! Dix mille ans de vie !
C’est le cri de joie du peuple japonais quand un nouvel empereur monte sur le trône. 
En l’an 686, quand l’impératrice Jito règne, le Japon est en pleine émergence. Le culte de Bouddha a été installé par l’impératrice Suiko, amenant un nouveau système de pensée qui permet à la population de sortir d’un Japon jusque-là obscur et dispersé, et le pays ne demande plus qu’à se développer à l’exemple de son puissant voisin, la Chine.
L’écriture japonaise, bien qu’elle s’adapte encore sur l’exemple de l’écriture chinoise, s’élargit considérablement, et l’époque de Nara, c’est surtout l’élaboration de l’immense Man-Yoshu, la première anthologie de poésie japonaise. Y figurent de nombreuses poétesses dont Otomo Sakanoue Iratsume, la plus célèbre. Si on connaît peu de choses sur elle à l’exception de ses poèmes, du nom de son époux, de ses amants, de l’existence de ses filles et des personnages qui l’ont entourée, on sait aussi qu’elle a vécu assez longtemps pour voir s’installer quatre impératrices et deux empereurs.
Cette saga en trois tomes va faire revivre Otomo Sakanoue, femme exceptionnelle, en livrant ses impressions, ses idées et les influences qui la guident vers un Japon plus moderne annonçant l’époque de Heian. En décrivant la vie qu’elle aurait pu avoir à la cour de Nara, avec les luttes et les fléaux naturels de cette époque : les conflits internes, les incendies détruisant les palais et les temples, les épidémies de variole décimant la population et, bien sûr, les deux grandes ambassades en Chine à l’époque des Tang, celle de l’an 719 et de l’an 753.
Une magnifique saga historique et inédite, dans le Japon médiéval, par Jocelyne Godard, auteur du très grand succès Les Thébaines.

Pour le commander, c'est par ici : La cour de Nara


Résumé du tome 2 : "Le temps de ambassades" : 
Pour Sakanoue, voici venu le moment du départ pour la Chine, où elle va accompagner les ambassades japonaises à la cour des Tang. D’émerveillement en découvertes, la jeune femme va pouvoir s’abreuver de connaissances, malgré ses déconvenues amoureuses et les dangers qui parsèment sa route.
Ce second tome continue de faire revivre pour nous Otomo Sakanoue, femme exceptionnelle, en nous livrant ses impressions, ses idées et les influences qui la guident vers un Japon plus moderne annonçant l’époque de Heian. En décrivant la vie qu’elle aurait pu avoir à la cour de Nara, avec les luttes et les fléaux naturels de cette époque : les conflits internes, les incendies détruisant les palais et les temples, les épidémies de variole décimant la population et, bien sûr, les deux grandes ambassades en Chine à l’époque des Tang, celle de l’an 719 et de l’an 753.
Une magnifique saga historique et inédite, dans le Japon médiéval, par Jocelyne Godard, auteur du très grand succès Les Thébaines.

Pour le commander, c'est par ici : Le temps des ambassades


Et enfin, résumé du tome 3 "Encres et pinceaux" : 
De retour de Chine, et veuve du prince Hosumi, Sakanoue va se rapprocher de la cour de Nara, où ses grands talents de poétesse et sa connaissance de la langue chinoise la placent en confortable position. Elle y retrouve Fujiwara Maro, qui ne laisse pas son cœur insensible. Malheureusement, le destin est bien cruel, et Sakanoue ne sera pas épargnée par le malheur qui frappera aveuglément autour d’elle.
Ce troisième tome continue de faire revivre pour nous Otomo Sakanoue, femme exceptionnelle, en nous livrant ses impressions, ses idées et les influences qui la guident vers un Japon plus moderne annonçant l’époque de Héian. En décrivant la vie qu’elle aurait pu avoir à la cour de Nara, avec les luttes et les fléaux naturels de cette époque : les conflits internes, les incendies détruisant les palais et les temples, les épidémies de variole décimant la population et, bien sûr, les deux grandes ambassades en Chine à l’époque des Tang, celle de l’an 719 et de l’an 753.
Une magnifique saga historique et inédite, dans le Japon médiéval, par Jocelyne Godard, auteur du très grand succès Les Thébaines.

Pour le commander, c'est par ici : Encres et pinceaux

vendredi 22 juin 2018

Un premier tome intrigant...

vendredi 22 juin 2018
Après le tome 1 des "Howlers" de Marie Luny paru chez Something Else Editions,  j'avais dans ma pal le tome 1 "De Lune et d'argent" de la trilogie "Le secret de Blackwood" d'Amélie Walter, paru aux Editions Elixyria qui traite aussi du mythe des loups garous. Etant donné que j'ai reçu 4 histoires d'auteures différentes (outre ces deux-là, j'ai aussi "Temps de lune" de Céline Mancellon et le tome 7 de "La meute du Phénix" de Suzanne Wright), j'avais un peu peur des redites et bien non! Chacune a son univers si bien que ce n'est pas du tout un souci d'enchaîner ces romans fantastiques et les filles (ou le garçon ^^) vous qui aimez cela, je vous le dis, une nouvelle fois "allez-y"! vous ne le regretterez pas! Je sais qu'il vous plaira :) 

Ce premier tome est sorti le 25 mai aux Editions Elixyria : je remercie une fois de plus LS Ange et Didier, pour ce service presse et leur confiance.

Présentation de l'éditeur

Depuis que Gloria s'est réveillée dans une chambre d’hôpital, plus rien n'a de sens. Sa mémoire semble défaillir, et aux images d’un banal accident de voiture qui lui reviennent à l’esprit se mêlent d'effrayantes visions. Quelque chose en elle a changé...
Le monde de la jeune femme est sur le point de s’effondrer.
Ce qui prend racine au cœur même de la forêt de Blackwood est-il magie ou malédiction ? Quels sombres secrets renferme ce lieu obscur ? Le retour du séduisant Drew Black, accusé de meurtre des années plus tôt, n'est-il vraiment qu'une coïncidence ?
Une chose est sûre, la vie de Gloria ne sera plus jamais la même !

Mon avis : comme je l'ai dit en préambule, j'ai aussi beaucoup aimé ce roman qui est vraiment original et traite le thème du loup-garou de manière différente de ce que l'on peut lire habituellement. De plus, il est bien écrit et bien construit, ce qui ne gâche rien, n'est pas? ;) Mon seul petit bémol (si on peut appeler ça un bémol, d'ailleurs, hein? ) et c'est sans doute parce qu'on n'en a plus l'habitude pour ce type d'histoire, est qu'il est soft dans la romance  (habituellement c'est assez hot et les scènes sont généralement très explicites... or, ici, ce n'est pas le cas du tout (c'est juste suggéré) et ça m'a un peu manqué),  si bien que vous pourriez le faire lire à n'importe qui, y compris à des ados. C'est un aussi roman assez riche qui propose une explication sur une origine ancienne des loups garous mais surtout qui pose les bases à la fois d'une intrigue intéressante, qui va, sans doute, se dérouler sur les deux autres tomes : les questions posées appellent des réponses et je suis impatiente d'en savoir plus.

Mais avant de continuer davantage, comme toujours laissez-moi vous raconter le début de l'histoire... Le roman s'ouvre sur notre héroïne, Gloria, se réveillant à l'hôpital : en effet, elle a été visiblement été victime d'une attaque et elle a été retrouvée sur route, évanouie. Parmi les blessures, le médecin évoque une morsure sur l'avant-bras... La jeune fille se souvient vaguement de ce qui lui est arrivé : en revanche, elle est plus que surprise quand elle apprend que son véhicule dans lequel elle était, a été retrouvé chez elle, garé. Ses parents viennent la chercher pour qu'elle passe la nuit chez eux (elle vit dans sa propre maison) et ils lui expliquent que sa meilleure amie, Olivia, se fait du souci pour elle. Arrivée dans sa chambre, elle s'endort et revit l'agression mais surprise, elle semble être avoir été victime d'un loup noir et un loup brun a essayé de la protéger. Elle met cela évidemment sur le compte d'un mauvais rêve...


Le lendemain, sa mère lui apprend le retour d'une famille, "Les Black", qui a quitté la ville, après que leur fils aîné Drew ait été accusé du meurtre de sa petite amie mais il a été innocenté. On apprend aussi que c'est cette famille qui a fondé la ville de Blackwood (d'où le nom ;) ), qu'ils sont quatre enfants et que la petite amie de Drew a été assassinée dans la forêt, dans des conditions horribles. Evidemment, bien qu'innocenté, le doute a persisté...


Mais Gloria semble le croire innocent : elle décide de reprendre le jour-même son travail : elle est bibliothécaire car les livres sont sa passion ^^ rohhhhhhhh étonnant, hein?   Elle se rend à pied chez son amie Olivia avant d'aller au travail et se sent suivie (elle aperçoit alors un homme aux cheveux bruns qui lui semble à la fois inconnu et familier : bizarre, non? ) On apprend que son amie a été élevée par son père et que sa mère n'a jamais voulu s'occuper d'elle, prétextant que c'était mieux pour elle. Bizarre car ce n'est pas habituel que le père ait la garde sans vraie raison... 

 De retour chez elle, Gloria perçoit une odeur qu'elle ne reconnait pas et se demande si quelqu'un n'a pas voulu la voler mais tout semble intact... bizarre...
Elle se rend donc à la bibliothèque municipale où elle travaille où elle rencontre... Drew Black! Ce dernier cherche un ouvrage sur l'histoire de la ville...  étrange, non? je croyais que c'était sa famille qui avait fondé la ville alors pourquoi chercher un tel livre? En réalité, il cherche des informations sur l'autre famille aussi ancienne que la sienne, les "Hunt" (Hunt voulant dire "chasseur" en anglais) hummmmm et aussi étrange soit-il, la jeune femme reconnaît l'odeur qu'il y avait dans sa maison : mais pourquoi aurait-il été chez elle, elle ne le connait pas. De plus, outre le type aux cheveux bruns rencontrés le matin, elle fait d'autres rencontres toute la journée et qui semblent la surveiller : une femme puis un homme... mais qui sont-ils? que lui veulent-ils? Pourquoi les Black sont-ils revenus? et pourquoi s'intéressent-ils à une autre famille ancienne? Qui est donc la créature noire qui a attaqué Gloria et pourquoi? quelles vont être les conséquences des blessures que la jeune femme a reçues? Que lui veut donc Drew Black? pourquoi ne cesse-t-elle de le rencontrer? et bien les réponses à toutes ces questions et à bien d'autres, quand vous lirez ce roman vraiment bien fait. 


Comme je l'ai dit avant, c'est un roman qui est original car il crée une forme de légende sur les loups garous (et leurs ennemis) et explique leur venue dans cette ville : outre la romance, il y a un combat du bien contre le mal et peut-être bien que, contrairement aux contes de fée, les loups ne sont pas les méchants de l'histoire. 

Evidemment, il s'agit d'un premier tome donc l'auteure pose les bases de son histoire qui va se dérouler sur les trois tomes mais les interactions entre les deux familles sont vraiment intéressantes et l'on se demande comment tous les personnages vont évoluer. 

Les deux personnages principaux sont de jeunes adultes : Gloria n'est pas au courant de ce qu'elle est et il va falloir l'attaque d'un loup pour qu'elle réalise qui elle est : c'est toutefois une jeune femme courageuse, qui accepte son destin et les implications que cela a sur sa vie et son futur. C'est aussi une jeune femme intelligente et cultivée, ce qui ne gâche rien. Elle ne se laisse pas faire lorsque Drew affirme son côté alpha et même s'il l'intéresse, elle n'a rien d'une personne soumise : bref, une jeune femme bien ancrée dans son époque mais suffisamment au faîte du passé pour interagir avec son avenir...

Drew est un jeune homme qui a non seulement, déjà, de lourdes responsabilités mais en plus, il a vu mourir son premier amour, pire, on l'a accusé de l'avoir tuée. Pourtant, il est innocent et lorsqu'il rencontre Gloria, cela n'est pas simple pour lui car il pourrait bien lui arriver ce qui s'est produit pour son ex-fiancée. Mais qui lui en voudrait et pourquoi? De plus, elle ne semble au courant de rien et il va devoir à la fois la guider mais aussi l'épauler quand elle aura besoin de lui. Bien sûr, il est attiré par elle mais rien n'est simple à Blackwood : là encore, le passé pourrait venir menacer son bonheur naissant et donc son futur...

J'ai bien aimé la meilleure amie de Gloria, Olivia : une jeune femme moderne qui sait ce qu'elle veut, elle est joyeuse, elle incarne la joie de vivre pourtant elle aussi a son lot de blessures anciennes qui font que rien n'est si simple que cela pour elle : elles sont amies depuis longtemps et rien ne semble pouvoir les séparer. Mais au vu de ce que l'on apprend, on est en droit de se demander si cela va durer.


Evidemment, il y a la famille de Drew : ses frères, Andy et Drake, que j'aime beaucoup aussi : d'ailleurs, ils pourraient aussi avoir leurs livres dans un futur... Il y a la soeur, Alicia, pour laquelle je n'ai pas vraiment de sympathie, même si elle cache son jeu. Leurs parents Aaron et Brook sont vraiment intéressants aussi et ont sans doute des tas de choses à nous apprendre. De plus, la manière dont ils accueillent Gloria confirment que ce sont de belles personnes...

Il y a aussi : CHUTTTTTTTTTTT j'en resterai là ;) A vous d'aller les découvrir ^^ 

Enfin, comme je le disais en préambule, cette histoire est vraiment bien écrite et c'est agréable à lire... De plus, elle est bien construite, mélange les genres et l'on ne s'ennuie pas un seul instant :  mon seul bémol est que le temps rappelle davantage le young adult alors que les personnages appartiennent plutôt à la catégorie d'après -le New Adult- et donc, parfois, cela m'a manqué, je l'assume sans souci (j'ai passé l'âge des amourettes d'ados) 
Bref, malgré cela, je ne peux donc que vous le conseiller une fois encore. Quant à moi, j'attends donc la suite pour savoir si Gloria et Drew vont pouvoir ... CHUTTTTTTTTTTTTT ^^


Donc pour aller le lire et donc l'acheter, c'est par ici :  



Bientôt chez vous et en librairie...

"Toute une éternité" de Valérie Mas, à paraître le 29 juin aux Editions Elixyria. Il s'agit d'une réédition et une forme de réécriture du texte d'origine.

Présentation de l'éditeur

Si nos vies étaient déjà écrites…
Si quelqu’un, tout là-haut, avait déjà tout prévu : la vie, l’amour, la mort…
Croyez-vous en la destinée ?

Alors qu’elle se rend à un entretien qui doit esquisser le cours de sa vie, Éléa, jeune artiste-peintre, est victime d’une erreur du destin. Un terrible accident… une mort que le Créateur lui-même n’avait pas envisagée, et le Monde s’en retrouve bouleversé.
De retour sur terre, Éléa est alors confrontée à son passé, à ce qu’elle a laissé… à cet amour qu’elle avait à portée de main !


Pour le précommander, c'est par ici : (lien à venir) 

Bientôt chez vous et en librairie...

Le premier tome d'une trilogie historique "Les larmes de Satan" de Gilles Milo-Vaceri qui devrait sortir fin juin, début juillet aux Editions du 38. Il s'intitule "Le groupe Opéra". Là encore, Gilles Milo-Vacéri a réécrit tout l'ouvrage qui était sorti, il y a quelques années.
Je remercie une fois de plus Anita pour m'avoir envoyé ces renseignements et la couverture.

Présentation de l'éditeur

Abandonné à la naissance, Antoine Boulan fuit l’orphelinat et tente de survivre en restant sur le droit chemin pour tenir une promesse. Rattrapé par l’époque, il sombre dans les cambriolages et se voit condamné au bagne par erreur. Quand la guerre éclate, il revient en France pour prendre les armes et traversera le conflit en courant désespérément après son pardon. Du bagne de Saint-Laurent-du-Maroni aux plages de Dunkerque, à Paris puis dans le Loiret et enfin à Auschwitz Birkenau en Pologne, vous allez suivre pas-à-pas le destin d’un orphelin à qui la vie n’a fait aucun cadeau et qui deviendra, malgré lui, un héros de guerre.


Pour le précommander, c'est par ici : (lien à venir) 

jeudi 21 juin 2018

Dans ma pal... service presse

jeudi 21 juin 2018
le tome 1 de la série "Les MacKintosh" de Julie Dauge, "Un secret à travers le temps" réécrit et qui sortira le 23 juin dans la nouvelle "Collection Imaginaire" de chez Evidence Editions.
Je remercie d'ailleurs Jennifer et Julie pour l'envoi de ce service presse. 
Comme la série des "Baltimore" de Pauline Libersart, ce roman a été entièrement réécrit et je vais donc le redécouvrir (bien évidemment, j'avais chroniqué la première version MAIS je ne la relirai pas et la comparerai ensuite pour voir les différences ) 


Présentation de l'éditeur
Depuis longtemps, Laetitia rêve de découvrir l'Ecosse. Quand elle entreprend enfin le voyage, cette jeune étudiante orpheline, adepte des sports de combat est loin de se douter qu'il l’emmènera aussi loin ; jusque dans les bras de Darren, ce beau chef guerrier highlander, au XVIème siècle.
Dès qu'il aperçoit cette belle inconnue, Darren, laird du clan MacKintosh, est subjugué. En même temps, il est abasourdi. Comment cette délicieuse créature, aux origines obscures et aux expressions si étranges, peut-elle être si effrontée dans ses manières ? Et que dire de ses tendances à jurer et à se battre aussi bien que ses guerriers ?

Pour le précommander, c'est par ici : Un secret à travers le temps

Un premier tome qui appelle la suite...

Comme vous le savez, j'aime bien découvrir de nouveaux auteurs et il y a quelques mois, j'avais été contactée par Vanessa Giffaut qui me présentait son roman : "Pleine Lune", publié aux Editions L'ivre-Book, en numérique. Intéressée, je l'avais alors chroniqué et attendais la suite mais rien...

Récemment, elle m'a recontactée pour me dire que le roman ressortait chez Evidence Editions, dans la Collection Imaginaire (leur nouvelle collection) et il est ressorti le 14 juin.

Je remets donc à l'ordre du jour ma chronique que voici : (si vous cherchez, vous retrouverez sur le blog ma chronique qui est sensiblement la même.



Tout d'abord, sachez que j'ai beaucoup apprécié ce premier tome. Vous connaissez mon amour immodéré pour les Meutes du Phénix et Mercure de Suzanne Wright donc, vous savez que je suis toujours intéressée par les romans qui traitent de loups-garous... (c'est à la mode en ce moment et sur mon blog ;) )  Bien sûr, j'ai toujours un peu peur qu'il y ait des points communs mais ici, ce n'est pas le cas : le mythe est traité bien différemment et surtout le ton et le public visés ne sont pas les mêmes : on a plus un roman que je classerais dans la littérature de jeunesse et le young adult. D'habitude, j'ai aussi du mal avec cette dernière catégorie car un, j'ai passé l'âge des lycéens mais surtout, je trouve qu'il me manque généralement quelque chose. 
Mais là, j'ai lu "Pleine Lune" rapidement, sans aucune gêne et mieux, je suis prête à le conseiller à mes élèves. Je suis sûre que ceux ou celles qui aiment ce registre vont aussi beaucoup aimer. J'ai vraiment hâte de lire le deuxième tome.

Avant de passer à mon avis proprement dit, voici la présentation de l'éditeur
 : 

Louise, comme toutes les jeunes filles de son âge, pensait passer un été tranquille : se faire un peu d’argent de poche et renouer avec ses grands-parents maternels.
Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’était de faire une rencontre surprenante et comprendre que la petite commune de Champ-du-Boult cachait d’improbables secrets.

Mon avis : comme je l'ai dit avant, ce roman se lit tout seul et l'on tourne les pages pour savoir ce qui va se passer, qui est qui et.... :) Cela a été une vraie agréable surprise car je ne sais pas si c'est un premier roman ou si Vanessa Giffaut a écrit d'autres livres mais il est sûr que je vais suivre la sortie de ses prochains écrits et notamment, le tome 2. de Pleine Lune
Comme toujours, laissez-moi vous raconter le début de l'histoire afin de vous pousser à découvrir ce roman. Il commence par un prologue et nous rentrons directement "in medias res" (au coeur de l'action) puisque dès la deuxième ligne, le narrateur parle de proies et l'on comprend qu'on a "un monstre" prêt à attaquer  : sommes-nous dans un roman d'horreur?  Les futures victimes sont des adolescents mais un seul sera rattrapé par la créature à "la gueule dégoulinante et aux crocs tranchants" (impressionnant, hein? ) malgré tout, Lucas, car c'est son nom, arrive à se sauver en le blessant  avec un couteau mais le monstre a réussi à le blesser et il ne tient son salut qu'à des personnes qui le cherchaient. Détail important, pour la suite, cette attaque a lieu un soir de pleine lune (oui, c'est le titre du livre ;) ) Quand il reprend connaissance à l'hôpital, il explique à ses parents qu'il ne se souvient pas de grand chose et surtout qu'il ne sait pas ce qui l'a attaqué. Il y a une ellipse et le récit reprend "quelques semaines plus tard" et ô surprise, le jeune homme se transforme en "on ne sait pas quoi" mais évidemment, vu le titre, on devine... Il s'échappe alors de chez lui afin de ne pas blesser ses parents, en hurlant...
Le chapitre 1, lui, se déroule après un nouveau bond dans le temps puisqu'il commence "5 ans plus tard' : on évoque une commune "Champ-du-Boult" qui se situe en Normandie (on n'avait aucune précision sur le lieu du prologue). Nous changeons aussi de narrateur puisque maintenant, il s'agit d'une jeune fille "Louise Carbonnel" ou "Lou" pour les intimes qui va s'exprimer à la première personne du singulier : ce qui crée tout de suite une proximité avec le lecteur. On apprend qu'elle se rend pour les mois d'été chez ses grands-parents maternels et qu'elle a perdu sa mère, d'un accident de la route, 10 ans plus tôt. On apprend aussi que son père s'est remarié et a eu un autre enfant, Théo qu'elle adore et tous vivent en région parisienne. C'est la première fois qu'ils ne passent pas les vacances ensembles mais la jeune fille vient d'avoir son bac et aspire aussi un peu à du changement. Lou est venue en voiture et a entendu un bruit bizarre pendant qu'elle conduisait, qu'elle signale à son grand-père mais celui-ci ne voyant rien, l'envoie vers un garagiste le "p'tit Martin" comme il l'appelle : il la prévient juste que celui-ci est un peu lunatique. Sur le moment, on ne fait pas attention mais finalement, quand on y réfléchit bien, vu le titre, hein? ^^ Bizarrement, celui-ci s'appelle Lucas (comme notre personnage du prologue) et en effet, quand la jeune femme arrive, on ne peut pas dire qu'il soit très accueillant, voire serviable : il lui dit de revenir le lendemain, dans son garage. Elle se souvient alors de lui et d'un épisode assez honteux pour elle. Pourtant, dès la nuit arrivée, la jeune femme fait un rêve bizarre où elle alterne entre baisers avec le jeune homme et grognements inquiétants qui le poussent à lui dire de courir. Etrange, non? on a bien compris qu'elle le trouvait très séduisant, voire qu'elle craquait pour le jeune homme qu'il est devenu,mais de là à faire ce type de rêve... Pire, elle a l'impression d'être observée alors qu'elle est dans son lit. De plus en plus bizarre., non?

Pourquoi la surveillerait-on? pourquoi rêve-t-elle d'un garçon qui l'a humiliée enfant et ne la traite guère mieux devenue adulte? Pourquoi ces rêves de "monstres" qui la poursuivent ? (on comprend bien qu'il y a un lien avec l'histoire qui nous est racontée au début) mais elle vient juste d'arriver alors pourquoi la poursuivrait-on?  Ce Lucas est-il le même que celui du départ? est-ce donc pour cela qu'elle rêve de monstre? Par quoi sont-ils liés pour se retrouver déjà dans les rêves de la jeune femme alors qu'elle vient de le revoir? Qui est vraiment ce jeune homme? Va-t-il aussi craquer pour Lou? et bien, vous aurez toutes les réponses à ces questions si vous lisez ce bon premier tome. ;)

Vous voyez, en replongeant dans les premières pages de "Pleine Lune", je me suis rendue compte que Vanessa Giffaut avait laissé des indices que je n'avais pas forcément repérés à la première lecture 
et évidemment, c'est ce qui fait la force de cet écrit : je me dis que je pourrais le relire sans souci et découvrir encore de nouvelles choses. Bravo donc à elle car c'est ce qui est la qualité d'un bon texte fantastique.


L'histoire est prenante : on est intrigué très rapidement par Lucas qui se conduit comme un vrai rustre, voire un goujat avec Lou alors que celle-ci est plutôt gentille et sympa avec lui. On se dit qu'elle n'a qu'à laisser tomber et qu'elle n'aura aucun mal à trouver quelqu'un de plus civilisé et de plus agréable mais l'attirance ne se commande pas et il l'attire beaucoup, il ne faut pas en douter. Or, même s'il se conduit assez mal au départ avec elle, elle réalise bien vite (et nous avec) qu'elle ne le laisse pourtant pas indifférent non plus. Alors, pourquoi agit-il ainsi?
A côté de cela, il semble que les grands-parents de la jeune femme cachent quelque chose : il y a une histoire de chiens ou de loups qui font peur aux habitants du village, pourtant son grand-père semble plus inquiet d'un accident bête que d'une véritable attaque. Pourquoi réagit-il  ainsi avec ces animaux?
De même, la jeune femme est devenue la "proie" d'un monstre qui la suit et souhaite la dévorer. Pourquoi? qui est-il? et quel rapport a-t-il avec Lucas?

Enfin, il y a le mystère de la mort de la mère de Lou et de Lou elle-même... on surprend des bribes de conversations entre les grands-parents de la jeune femme et inexorablement, l'on se pose des questions. Je vous l'ai dit avant, il semble ne pas tout dire...

Que d'histoires qui s'entrelacent et qui créent un roman où l'on ne s'ennuie pas un seul instant : elles sont indépendantes et pourtant, ont toutes un lien entre elles : bravo! et je suis sûre qu'on n'est pas au bout de nos surprises.


Lou est une jeune femme qui a la tête sur les épaules : certes, elle a vécu un drame avec la perte de sa mère mais elle reste une personne épanouie (elle s'entend bien avec son père et sa nouvelle famille) qui vit comme toutes les filles de son âge (j'aime beaucoup ses relations avec sa cousine Pauline, personnage secondaire vraiment chouette, bien qu'un peu plus superficielle qu'elle). Sa venue chez ses grands-parents maternels et sa rencontre avec Lucas vont changer sa vie : elle va devoir affronter de nouvelles épreuves et une rivale. De plus, les dernières pages nous laissent entendre que l'on a encore beaucoup à découvrir sur Lou.

Lucas, quant à lui, gagne à être connu : bien sûr, au départ, on a envie de la baffer mais l'on comprend très vite pourquoi il a agi comme cela. C'est un jeune homme qui a aussi eu son lot d'épreuves et il cherche à la préserver. Pourtant son attirance pour Lou va l'obliger à ne plus se cacher et à affronter ses démons. 

J'ai beaucoup aimé les grands-parents de Lou qui sont vraiment attachants :ils la protègent tout en la laissant évoluer à son rythme. ils sont tolérants et ouverts. Ce sont des gens bien et eux aussi ont leur lot de secrets. J'ai hâte de les retrouver. Je souhaite aussi davantage découvrir le père de la jeune femme.

Pauline, la cousine, est vraiment le bol d'air frais de cette histoire : elle est la vraie amie et en même temps, c'est une jeune femme typique de cette époque qui la soutient, la pousse dans son histoire avec Lucas mais sait aussi "la sermonner" quand cela ne va pas.
Enfin, comment ne pas évoquer "la rivale", la garce de service, l'amie de Lucas, " Allison" qu'on déteste quasiment dès les premières lignes : elle se prétend n'être juste qu'une amie mais évidemment, nous, comme Lou, on comprend très vite qu'elle est amoureuse de lui et que forcément, l'arrivée de la jeune femme est un gros problème pour elle. Je n'ai pas aimé qu'elle le manipule visiblement et que celui-ci ne le voit pas. Tsssssssss On la reverra sans nul doute dans le tome 2 et je doute qu'elle s'améliore... je ne vous en dis pas plus.


Bref, vous l'avez compris : entre personnages attachants et convaincants, des histoires palpitantes qui s'entrelacent et qui mêlent fantastique, suspense, une touche de thriller et romance, ce premier tome est une vraie réussite. Mon regret est qu'il n'ait pas été plus long : l'auteure aurait pu approfondir certains aspects. J'ai vraiment hâte de lire le second tome. L'écriture est fluide, de qualité tout en restant simple. J'espère vraiment qu'il sortira en version papier : un format poche pourrait être l'occasion de toucher un large lectorat et de le proposer en collège et/ou lycée. Je ne connais pas bien ces éditions (mais vais les suivre), je ne sais donc pas s'ils proposent ce type de format poche mais je ne peux que leur suggérer.

J'espère vous avoir convaincus  d'aller découvrir "Pleine Lune" : c'est un agréable moment de lecture qui mérite le détour. Vivement le second tome (car il se finit sur un cliffanguer qui appelle une suite) dont je vous reparlerai, ça, c'est sûr ;) 


Pour l'acheter et donc le commander, c'est par ici Pleine lune (remarque, la version numérique appartient encore à L'ivre-book mais cela pourrait changer) 

mercredi 20 juin 2018

Couverture révélée...

mercredi 20 juin 2018
Il y a quelques temps, je vous ai parlé du prochain roman d'Emilie Collins (aka Emilie Ringer quand elle n'écrit pas de la romance ;) "Le temps de faire sécher un coeur" qui a été récompensée par le prix 2018 "Feel Good" du magazine "Femmes Actuelles" : il sortira le 21 juin chez "Les Nouveaux auteurs". La couverture a été révélée aujourd'hui et donc la voici : elle est très pepsi non? Evidemment comme c'est elle, je le lirai ;) (bien que le feel good ne soit pas mon truc, comme vous le savez) Comme j'aime habituellement ses romans, je compte sur elle pour me réconcilier avec le genre que je trouve généralement "gnangnan" ^^ 

Présentation de l'éditeur
Suite à un accident de moto, Raphaël devient aveugle. Son frère Samuel se démène pour l'aider à se relever, mais faire renaître un photographe plongé dans le noir, c'est un défi particulièrement ardu. Sam décide à sa place qu'il doit vivre, en attendant. Est-ce que l'amour d'un frère peut suffire à réparer ? Quand le doute s'installe, c'est chaque personne rencontrée qui est mise à contribution pour faire un pas de plus. Parce que chaque pas accompli peut révéler de nouveaux espoirs. Et vous, sauriez-vous retrouver votre chemin dans le noir ?

Gagnante du Prix Feel Good Prix Femme Actuelle 2018.


Pour le commander, c'est par ici : Le temps de faire sécher un coeur

mardi 19 juin 2018

Bientôt chez vous et en librairie...

mardi 19 juin 2018
"Aime-moi je te fuis" de Morgane Moncomble qui sortira le 6 septembre chez Hugo New Romance.

Présentation de l'éditeur

Le premier qui tombe amoureux a perdu.
Tout le monde sait que la meilleure façon d'oublier son ex est de s'envoyer en l'air avec un inconnu. Non ? En tout cas, Zoé en est persuadée. Justement, elle trouve l'homme parfait pour le job dans un bar irlandais : un sourire idiot, un corps parfait et un pull de Noël ridicule, que demander de plus ? Zoé l'aurait même rappelé... s'il n'avait pas été le pire coup de sa vie.
C'est décidé, Jason arrête les plans d'un soir. Il aurait dû comprendre le message plus tôt, mais cette nuit avec l'inconnue aux cheveux roses l'a convaincu : plus jamais ! Du moins jusqu'à ce que l'inconnue en question s'avère être Zoé, la colocataire de son meilleur ami Loan.
Le souvenir de leur nuit catastrophique les pousse à se détester dès le début. Mais lorsque Zoé vient lui demander de l'aide, Jason lui propose un deal qu'elle ne pourra pas refuser.

Pour le précommander, c'est par ici : Aime-moi je te fuis

Bientôt chez vous et en librairie...

le tome 1 de "La communauté de Candase" de Hannah Eidyn qui sortira le 1er septembre aux Editions Livresque. J'avoue que j'aime beaucoup le résumé qui me rappelle le thème développé dans "Matrioshka" de Christelle Da Cruz et pourtant qui est bien différent si vous le lisez bien.

Présentation de l'éditeur

La Communauté de la Reine Candase est une société rigoureusement organisée. Les femmes, soldates et magiciennes, en assurent la protection depuis des siècles. Mais on ne naît pas guerrière, on le devient. Une chose qu'Evanine et ses compagnes vont découvrir avec plus ou moins d'enthousiasme et de succès au cours de leur entraînement obligatoire aux Colonnes.

Les hommes, eux, ne s'occupent que de l'artisanat et n'ont aucun pouvoir de décision. Or Liam, un jeune garçon en âge d'être apprenti, rêverait de suivre la même formation que les filles et d'apprendre à se battre, à survivre en milieu hostile, à chasser ou encore à utiliser l'Energie des Elèments. Un droit qu'on lui refuse, évidemment.

Mais n'est-il pas dit que l'Univers sourit aux audacieux ?


Pour le précommander, c'est par ici : (lien à venir) 

lundi 18 juin 2018

Dans ma pal... service presse

lundi 18 juin 2018
"Au-delà de l'asphalte" de Caro-Lyne  qui est sorti le 14 juin en ebook chez Something Else Edition. Merci à Anne-Sophie et Mandy pour leur confiance. 


   Présentation de l'éditeur : 
Un seul instant peut bouleverser toute une vie.
Kate est une jeune fille révoltée, elle aime s'habiller de façon provocante et sexy mais surtout mener sa vie comme elle l'entend.
Fille du regretté Président des Black Crows, elle continue sa quête de la vérité pour découvrir ce qui s'est réellement passé ce fameux soir...
Mais c'est sans compter sur lui, Hugo, le nouvel élève aussi beau que mystérieux qui va chambouler ses plans.
Malgré les interdits qui s'imposent à eux, leur attirance est inéluctable.
Entre amour et passion, mensonges et vengeance, Kate va devoir faire des choix.
Mais seront-ils les bons ?

Pour le commander, c'est par ici : Au-delà de l'asphalte

Bientôt chez vous et en librairie...

Le tome 2 de la série "Famous love" de Rachel Van Dicken "Zane", qui sortira chez Milady le 22 août (je vous le dis, préparez vos économies pour fin août (car évidemment, la première quinzaine, la France s'arrête tssssss) et il y a beaucoup de sorties ces jours) 

Présentation de l'éditeur

Zane « Saint » Andrews mène une vie de rêve. Chanteur de rock aussi talentueux que sexy, il est adulé par des milliers de fans. Pourtant, derrière la star sulfureuse se cache un homme sensible. Peinant à surmonter son anxiété, Zane se réfugie dans la tranquille ville de Seaside, où il espère trouver l’inspiration pour son prochain album. C’est alors qu’il rencontre Fallon. Cette jeune femme au caractère bien trempé le comprend comme personne. Et pour la première fois depuis des années, le chanteur se sent enfin lui-même. Mais leur relation ne tarde pas à mettre au jour des secrets susceptibles de détruire la réputation et la carrière de Zane…

Pour le précommander, c'est par ici : Zane

Bientôt chez vous et en librairie...

le tome 1 d'une nouvelle série à venir chez Hugo New Romance, "Le grand Nord". Le premier tome s'intitule "Amertume" et a été écrit par Sarina Bowen. Il sortira le 23 août. Je l'avoue, j'aime bien le résumé.

Présentation de l'éditeur

Le goût amer des désillusions devient la saveur sucrée de l'espoir..."
Griffin Shipley, propulsé à seulement 27 ans, chef de famille, (chargé de sa mère, de ses trois frères et soeurs et d'un grand père gâteux), se retrouve à la tête de la ferme familiale dont il hérite. Il s'attendait à tout sauf à tomber sur celle avec laquelle il avait partagé quelques soirées torrides à l'université. Audrey quant à elle, n'avait pas la moindre envie d'atterrir dans ce coin perdu du Vermont.
Pourtant ces deux- là vont se retrouver par hasard sur le domaine familial de Griffin. Audrey missionnée par la grosse entreprise qui l'emploie, une chaine de restaurant, doit passer plusieurs jours dans la région. Elle séduit toute la famille du jeune agriculteur par sa bonne humeur et ses talents de cuisinière. Mais cinq ans après leur histoire ils ont beaucoup changé. La vie, les épreuves les ont fait évoluer. Trouveront ils à nouveau un terrain d'entente ?

Pour le précommander, c'est par ici : Amertume

dimanche 17 juin 2018

Un deuxième tome toujours aussi bon pour le moral...

dimanche 17 juin 2018
Parmi les auteures françaises qui m'ont convaincue récemment, il y a Stéphanie Pélerin dont j'ai découvert la plume avec "(Presque) jeune, (presque) jolie (de nouveau) célibataire" qui a connu une version poche en début d'année (après déjà deux éditions) et cela a été pour moi, l'occasion de relire et de le chroniquer puisqu'en plus, depuis quelques mois, j'ai passé plus ou moins un partenariat avec les Editions Diva Romance que j'apprécie beaucoup comme vous le savez. :) C'est donc avec joie que j'ai appris qu'il y aurait un tome 2 et j'attendais avec impatience celui-ci puisque j'avais beaucoup aimé ce premier roman et évidemment, quand il est sorti, je l'ai acheté et encore une fois, je me suis régalée.
Ce roman, comme le premier, est une ode à la joie de vivre et vous ressortez de votre lecture avec un grand sourire : comme le précédent, mon seul regret est qu'il soit encore trop court car on aurait envie de passer plus de temps avec Ivana, Bruno et leur famille et les autres ^^  De plus, je l'affirme : Stéphanie Pélerin a largement les moyens et le talent de développer davantage. 


"(Toujours) jeune, (toujours) jolie, maman (mais pas seulement) est donc la suite du précédent et est sorti le 9 mai aux Editions Diva Romance. L'histoire se déroule 6 ans après la fin du premier tome. 

Présentation de l'éditeur
Ivana file le parfait amour avec Bruno. Enfin presque… Parce que si le célibat, ce n'était pas de la tarte, la vie de couple n'est pas non plus un long fleuve tranquille. Surtout quand on est aussi maman... et belle-maman.
Toujours professeur de français, elle a écrit un roman sur ses frasques de célibataire. Et l'invitation d'un charmant présentateur radio à son émission pourrait être l'étincelle qui met le feu aux poudres...


Mon avis :
Comme je l'ai dit en préambule, j'ai adoré ce roman mais plus que l'histoire encore, c'est le ton du livre que j'adore ;)  J'adore les petites remarques glissées ici et là, qui me parlent tellement que je ne pouvais m'empêcher de parler toute seule quand je le lisais et de dire "bravo, mais c'est exactement cela"! Evidemment, vous devez sourire derrière votre écran, voire vous inquiéter pour mon état mental ^^ et vous avez peut-être partiellement raison mais..............mais...   quand vous lisez ce livre, vous avez l'impression que Stéphanie Pélerin parle de vous ou que son héroïne vous parle directement à vous. Forcément, cela une crée une complicité et c'est ce qui fait, en grande partie, la réussite de ces deux romans et de celui-ci, évidemment. Vous rajoutez une histoire dans l'air du temps et vous avez un livre plus que réussi. 

Mais avant de continuer, laissez-moi comme toujours vous raconter le début de l'histoire... nous retrouvons notre héroïne, Ivana, mariée à Bruno et mère de famille... (on l'avait quittée enceinte) de jumeaux! un garçon et une fille (le choix du roi, me direz-vous), âgés de 5 ans, surnommés les "Tropmignons" (et ils le sont) et alors qu'elle est en train de quasi fantasmer sur son bel époux et son torse poilu (même si celui-ci lui pique sa couette car il a " la sale manie de s'enrouler dedans comme un rouleau de printemps!"!!!!! la métaphore, totalement inattendue et drôle, vous donne le ton du roman ;) et ce, pourquoi j'aime autant ce livre ^^ je vous le dis, il y en a des tas comme cela, inattendues et dont je suis fanissime ^^ si je peux me permettre ce néologisme).


Les enfants la sortent de son doux rêve et lui annoncent que leur père est partie acheter des croissants pendant qu'elle dort encore (un type bien ce mari, non? ^^ ). Quand Bruno revient, l'on apprend que le monsieur est un bourreau de travail, qu'il est (trop) souvent en déplacement et que si Ivana y a trouvé son compte au départ de leur relation, celui-ci maintenant lui manque de plus en plus et finalement, elle apprécie de moins en moins ces absences. D'ailleurs, il lui annonce un énième départ pour Poitiers (ils habitent Paris où la jeune femme est toujours professeur de français) ce qui, évidemment, contrarie notre héroïne, qui va participer à une émission de radio (elle est devenue écrivain et son livre qui connaît un certain succès, a retenu l'attention du journaliste) sur le célibat. On remarque d'ailleurs une fois de plus la similitude entre Ivana et notre écrivaine, Stéphanie Pélerin, professeur de français et auteure. D'ailleurs, souvent, on peut se demander si son roman n'est qu'une fiction... je vous invite à y réfléchir car c'est très troublant et si ce n'est pas le cas, on sent bien qu'Ivana a, malgré tout, beaucoup beaucoup de Stéphanie à bien des égards.

Donc, notre héroïne va participer pour la première fois de sa vie à une émission de radio et son mari ne sera pas là pour la soutenir, pire, il lui annonce qu'il ne sera même peut-être pas disponible le jour de l'émission pour l'écouter de Poitiers, parce que Martha, sa patronne, aura sans doute besoin de lui. Autant vous dire qu'Ivana n'est pas contente du tout... Mais tous deux peuvent compter sur Lola, la fille de Bruno qui est toujours disponible pour garder son petit frère et sa petite soeur. D'ailleurs, celle-ci s'entend parfaitement avec sa belle-mère et toutes deux ont une belle relation, agréable à découvrir. Mais la jeune fille a, elle aussi, ses problèmes avec son petit ami Bastien, bien trop possessif... 
Ainsi va la vie : alors que tous semblent mener une vie heureuse, quelques grains de sable vont gripper la machine à bonheur et les malentendus, les non-dits ou encore un travail bien trop présent vont créer des problèmes et vont faire douter notre héroïne : Bruno a-t-il une liaison avec sa patronne? Ivana, se sentant délaissée, va-t-elle succomber au bel animateur de radio, Jérôme, qui semble sous le charme d'Ivana? Lola va-t-elle réussir à sauver sa vie de couple? Toutes ces questions (et bien d'autres) trouveront leurs réponses dans l'excellent et succulent roman "Toujours jeune, toujours jolie, célibataire (mais pas seulement) " 

Comme je l'ai dit au départ, j'ai adoré ce livre (comme le précédent) et ai déjà hâte de lire le suivant ! On ne s'ennuie pas un seul instant : les pages se tournent toute seules et l'on se surprend, plus d'une fois, non seulement à sourire voire à rire mais surtout l'on se sent tellement en osmose avec Ivana : en effet, même si je ne suis ni écrivaine, ni mariée, encore moins mère de jumeaux mais force est de constater que je me suis retrouvée tellement de fois à être d'accord avec ce qui était dit (et toujours avec beaucoup d'humour) que je ne pouvais qu'adhérer à ce concept et ce ton qui rappelle souvent celui de la chick-litt : bien sûr, il y a une romance mais celle-ci est différente puisque Bruno et Ivana sont déjà mariés mais tous deux ont une personne qui gravite autour d'eux et souhaite passer de plus en plus de temps avec eux, au point que cela pose des problèmes dans le couple. On les avait peu vus finalement ensemble dans le tome 1 mais là, on les découvre très amoureux (à la fois tellement choux et si sensuels) qu'on n'a qu'une envie, c'est qu'ils restent ensemble. On se met alors à douter comme Ivana et l'on espère que.

Ivana a changé depuis son mariage et est devenue plus posée : est-elle pour autant raisonnable? plus mais pas totalement! Une adulte (vous me direz, elle l'est, aurait demandé des explications à son mari sur cette Martha : au lieu de ça, elle rumine, rumine et finalement fait un peu n'importe quoi. En revanche, elle est toujours chaleureuse, drôle, amoureuse de la vie et là, on se dit que sa créatrice n'a pas été bien loin pour la créer car elle est à son image. 

Bruno, lui, est un homme plus âgé, obsédé par son travail et même s'il adore sa femme et ses enfants, il ne réalise pas (sans doute parce qu'il est absent et satisfait de SA vie) qu'il est en train de créer des doutes chez sa femme, que celle-ci se sent délaissée et que même si elle est une mère, elle reste aussi une femme et une épouse avant tout.  De plus, il n'arrête pas de mettre en avant leur train de vie qu'ils ont grâce à son salaire (et donc ses absences) pour justifier son comportement mais il ne réalise pas que sa femme pourrait facilement accepter d'avoir moins pour l'avoir plus, lui! Un peu vieille France, notre Bruno. On l'avait peu vu dans le premier tome et on apprend à le découvrir : excepté cet aspect de sa personnalité, il est quand même un type et un mari bien :) 

On retrouve avec plaisir les amies d'Ivana, même si elles sont moins présentes mais elles le sont toujours pour elle. J'avoue que j'adore ce genre de relation et cette amitié féminine que j'ai la chance de connaître. On découvre avec plaisir la fille de Bruno, Lola, qui est une jeune femme intéressante et j'aime beaucoup la relation qu'elle a avec sa prettymum ;) 

Enfin, outre la romance et l'intrigue qui va avec, ce que j'adore par dessus tout dans ces romans et celui-ci donc, ce sont les petites phrases délicieuses, ici et là, qui parcourent ce livre et qui n'appartiennent qu'au style de Stéphanie Pélerin : c'est sa vraie force : derrière une apparente simplicité, elle envoie une pique qui se veut gentille mais qui en réalité a le mérite de dire ce que ça veut dire! C'est simple, je suis totalement fan!!!! :) Je trouve ça croustillant à souhait et je me régale à chaque fois. Je n'ai qu'une chose à dire, vivement mais vivement le prochain ^^ Je retrouverais avec plaisir ces personnages (ben oui, une trilogie, ce serait bien, non?) mais si l'on changeait totalement de personnages, ça m'irait aussi.
 Mon seul souhait? qu'il soit plus long pour en profiter davantage :) 


Donc, pour acheter ce roman qui vous fera passer un excellent moment, c'est par ici : (Toujours) jeune, (Toujours) jolie, Maman (mais pas seulement)

Bientôt chez vous et en librairie...

le tome 3 de la série fantastique "Hybrides" de Laurann Dohner qui en comporte 14 en VO. Le tome 3 s'intitule "Vaillant" et sortira le 22 août chez Milady 

Présentation de l'éditeur

Tammy croyait être préparée à faire face à tout ce que pourrait lui réserver la vie… sauf un homme-lion aussi sexy que terrifiant. Vaillant a toujours haï les humains, mais lorsqu’une femme adorable s’aventure sur son territoire, il est contraint de revoir sa position sur le sujet. Les effluves de sa peur constituent une tentation douce, à l’état pur, et plus il se rapproche d’elle, plus elle l’attire. Dès qu’il pose les mains sur elle, il refuse de la laisser partir. Désormais, une seule chose compte pour lui : la convaincre de rester avec lui pour toujours.

Pour le précommander, c'est par ici : Vaillant

Bientôt chez vous et en librairie...

le tome 1 de la série des "Mackintosh""Un secret à travers le temps" de Julie Dauge. Celui-ci était déjà sorti en 2016 (je vous rappelle que c'est une trilogie et que le dernier est sorti l'an dernier chez Sidh Press) Malheureusement, parce que l'éditeur avait des soucis de santé, il a dû les fermer MAIS la série a été reprise chez Evidence Edition et le premier tome "Un choix à travers le temps" va ressortir le 23 juin, réécrit et amélioré. Julie Dauge ayant tenu compte des "reproches" qu'on lui avait faits à l'époque (je vous rappelle que c'était alors son premier roman et si vous relisez ma chronique de l'époque, j'avais trouvé que certaines critiques étaient bien méchantes... chronique de ce premier tome 1   ICI    ) 

Donc, la nouvelle version, avec une nouvelle couverture ressort ce 23 juin en ebook et en papier, et je ne doute pas qu'il sera bien meilleur (oui, oui, je compte le racheter, le relire et le rechroniquer ^^ ) 


Présentation de l'éditeur

Depuis longtemps, Laetitia rêve de découvrir l'Ecosse. Quand elle entreprend enfin le voyage, cette jeune étudiante orpheline, adepte des sports de combat est loin de se douter qu'il l’emmènera aussi loin ; jusque dans les bras de Darren, ce beau chef guerrier highlander, au XVIème siècle.
Dès qu'il aperçoit cette belle inconnue, Darren, laird du clan MacKintosh, est subjugué. En même temps, il est abasourdi. Comment cette délicieuse créature, aux origines obscures et aux expressions si étranges, peut-elle être si effrontée dans ses manières ? Et que dire de ses tendances à jurer et à se battre aussi bien que ses guerriers ?

Pour le précommander, c'est par ici : Un secret à travers le temps