samedi 6 avril 2019

Bientôt chez vous et en librairie...

samedi 6 avril 2019
le tome 1 de la nouvelle série de la collection Infinity de chez Bookmark : De roses et de sang" de Callie Hart : "Deviance sortira le 15 mai. En ebook puis papier le mois d'après.

Présentation de l'éditeur

Sloane
Je ne suis pas fière de ce que j’ai fait.
De ce que j’ai dû faire.
De ce que j’ai dû abandonner.
Mais je recommencerais tout, encore et encore, pour la retrouver.
Même si cela finit par me tuer.
Je dois trouver Alexia.
Zeth
Elle veut que je l’aide,
Mais je m’y refuse.
Elle veut que je sauve sa sœur,
Mais j’en suis incapable.
Elle veut faire de moi son héros,
Mais je ne suis pas un homme bien.
Je suis sa malédiction.

Pour le précommander c'est par ici : Déviance

Bientôt chez vous et en librairie...

le tome 3 de la série "The Shakespeare sisters" "La magie de l'hiver" de Carrie Elks. Il sortira le 9 mai chez Hugo New Romance.

Présentation de l'éditeur

Kitty Shakespeare (la dernière de la fratrie) part vivre à Los Angeles pour faire décoller sa carrière. En acceptant de travailler comme nourrice pendant la période de Noël, pour le fils d'un important producteur d'Hollywood, elle ne s'attendait pas à se retrouver dans un chalet isolé d'un bled paumé. Encore moins être attirée par le séduisant frère de son boss, le solitaire et bougon Adam qui vit retiré au coeur de la forêt.
Il neige peut-être dans les montagnes, mais dans ce chalet isolé, la température grimpe et les coeurs s'échauffent ...


Pour le précommander, c'est par ici : https://amzn.to/2OVUOfQ

vendredi 5 avril 2019

Encore!!!! Je veux y retourner! Roman à ne pas manquer!!!

vendredi 5 avril 2019
Jay Crownover a l'art et la manière de sans cesse nous surprendre... alors que l'on pensait en avoir fini avec certains coins obscurs de certaines villes... (les initié(e)s comprendront) et bien non! Elle nous propose un nouveau roman "Downefall" qui se déroule dans cet univers et l'on croise certains personnages sans qu'on les mentionne réellement MAIS... Jay nous propose un nouveau couple que vous allez adorer s'il est traduit en français car il met en scène Solomon Sanders et Orley Vincent, un couple très attachant, touchant, en tout point opposé à première vue mais qui saura se trouver pour trouver sa place dans ce monde difficile qu'est ... ;) Ils devront affronter des ennemis pour le bien d'une adorable petite fille, la fille d'Orley, Noble, pour laquelle vous ne pourrez que craquer.
Je remercie Jay et Inkslinger Pr pour cet ARC reçu (service presse VO) et leur confiance.

"Downfall" est sorti le 27 mars en VO et je souhaite très fort qu'il soit traduit en français prochainement. Harlequin, si vous me lisez ;) 


Présentation de l'éditeur : 
Solomon Sanders doesn’t have time to fall in love. Until a stunning, skittish, single mother forces him to pause and recognize just how empty and hollow his busy life has become.
From the start, it’s been ingrained in Solo’s DNA to fight.
Fight for what he believes is right.
Fight for the people he loves.
Fight for the traces of good in a place which tends to be filled with a variety of bad.
Fight for survival, so at some point, his life will quiet down and find a normal pace.
He wasn’t ready for the impact his secretive, shy, obviously out of place new neighbor was going to have on him. And never in a million years was he prepared to fall head over heels for her and her young daughter.
Now, he’s facing the most important, and the hardest fight he’s ever fought… the battle to win Orley’s damaged heart.
Orley Vincent’s heart is full of fear, leaving no space for love. Until a big, brash, brawler of a man forces his way in and makes her realize facing her fears is the only way she can ever be free.
From the start, Orley was groomed to believe she wasn’t good enough.
She wasn’t the perfect daughter. Or student. Or girlfriend.
But, she has always been the best mother she could be to her daughter, Noble.

Keeping Noble safe has always been the one thing she was determined to do, which ironically, is how she ended up on the wrong side of the tracks, living next door to an unlikely hero. Orley’s a woman on the run. She had no idea her frantic sprint was going to land her in the tattooed arms of a man ready to teach her how to fight for herself… and for love.  

Mon avis : Vous l'avez compris, j'ai adoré! Non seulement, ce sont deux personnages attachants (enfin, trois) mais en plus, on replonge dans cet univers sombre que Jay a visiblement du mal à quitter (et je la comprends) où il faut savoir se battre pour trouver le bonheur... mais au milieu de ce coin où il est difficile de survivre, où il y a des lois, même les vilains ont leurs lois et savent se battre pour ceux qu'ils estiment être dignes d'eux. Ce ne sont pas des âmes perdues, juste des survivants, avec leurs règles et gare à ceux qui osent s'en prendre à ceux qu'ils aiment...

Nous faisons ainsi connaissance avec Orley,
une jeune mère de famille célibataire, qui rentre chez elle tard le soir et qui semble bien consciente qu'elle ne devrait pas être là, seule( comprenez sans homme ou une amie car elle porte sa petite puce, sa fille Noble)  ... à cette heure de la nuit et que cela pourrait être dangereux pour elle MAIS elle n'a pas le choix, sa voiture l'a laissée en rade alors qu'elle était allée chercher sa fille de 4 ans, chez sa nounou, qui ne va plus pouvoir s'occuper d'elle, parce que son mari trouve qu'elle n'est pas à sa place chez eux. On comprend que la jeune femme qui arrive à peine à boucler ses fins de mois (son travail a été aussi réduit) va de problème en problème et ce n'est que le début! Ses craintes vont se réaliser et elle est bientôt agressée par un sale type qui menace de la violer et de s'en prendre à sa fille, de manière abjecte... alors que tout semble perdu pour elles deux, un homme tatoué et imposant intervient et vient les sauver toutes les deux. La jeune femme effrayée ne sait pas si elle peut lui faire confiance (il peut être pire, pense-t-elle) si bien qu'elle s'enfuit chez elle, sans même le remercier. Vous l'avez compris, il s'agit de notre héros, Solo, qui va faire comprendre à ce pourri ce qui lui en coûte de venir sur son territoire! pffffffffiouuuuu chevalier blanc ou noir? En tout cas, au vu de ses réactions, on ne sait sur quel pied danser car le type se retrouve dans un sale état (bon, il le mérite et je n'ai pas pleurer sur son sort). Il est accueilli par un sdf, Lester, qu'il protège aussi d'une certaine manière et qui l'avertit que Orley n'est peut-être pas du coin, qu'elle semble attirer les ennuis par sa présence et sa façon d'être, mais que c'est une femme bien (elle prend soin de lui aussi) Il lui demande donc de faire attention à elle... mais Solo ne semble pas intéressé, ayant son lot de problèmes à gérer aussi... mais mais mais, vous imaginez bien que ces deux-là seront amenés à se recroiser et même plus.. mais comment ? chacun a ses secrets, ses problèmes à gérer mais même dans cette partie sombre de la ville, ils vont se trouver et? à vous d'aller lire. ;)

J'ai adoré ces deux personnages : Orley est peut-être une sorte de princesse qui semble déchue au départ mais elle va vite se révéler plus forte que prévue, prête à tout pour protéger sa fille. Elle va trouver des soutiens inattendus dans ce coin qui est devenue sa maison et réussira peut-être à bâtir un avenir pour elle et sa fille. C'est une jeune femme vraiment chouette, généreuse, aimante, touchante et vous ne pourrez que l'aimer. Bien sûr, elle essaie d'échapper à quelque chose et se bat comme une lionne pour sa fille mais mais mais... elle montrera une force de caractère qui vous inspirera le respect.

Solo est un homme brute de décoffrage à première vue mais pas du tout : c'est un être qui a dû se battre, très tôt, pour survivre et il a atterri dans cette partie de la ville où il a été pris sous l'aile du Boss (à vous de deviner qui c'est) Comme c'est un gars réglo, il a su adopter ses règles sans totalement franchir la ligne jaune, gagnant ainsi son respect et son estime. Il l'aime comme un père alors que ^^ ça, ça m'a turlupinée : on dirait qu'un temps certain s'est écoulé depuis que ^^ et il a gagné le respect du Diable qui règne sur les bas fonds de ce coin. Il lui faut un temps pour accepter qu'il est attiré par Orley et qu'il serait prêt à tout pour les protéger elle et sa fille mais une fois que! bon sang, vous ne pourrez que craquer aussi : il va devenir l'un de mes héros préférés de Jay.

Je n'oublierais pas le rayon de soleil qu'est la petite Noble : à craquer : une vraie bouille à bisous. Vous allez l'adorer. J'ai aussi beaucoup apprécié le sdf "Lester"

Et bien sûr, il y a les autres : The Boss, The Devil, The brother du boss etc etc... bref, vous les retrouverez avec plaisir même s'ils ne sont jamais totalement nommés. :) ça, j'ai adoré! 


Bref, je vous le dis, à ne pas manquer : j'espère vraiment qu' Harlequin (la collection &H, ça vous donne un indice)  va savoir que et le proposera à la traduction prochainement parce qu'il est incontournable. Le couple est craquant, l'univers est connu et aimé autant que redouté et il y a de l'action et des révélations jusqu'au bout.
Je n'ai qu'une chose à dire, vivement le prochain ;) et si c'est là, ça m'ira encore plus ;)

Pour l'acheter, c'est ici : 
Amazon FR: https://amzn.to/2CHjFyW
Amazon US: http://bit.ly/Downfallezon
Amazon CA: http://bit.ly/DownfallCA
Amazon UK:  http://bit.ly/DownfallUK
Amazon AU: http://bit.ly/DownfallAU


About Jay Crownover:
Jay Crownover is the international and multiple New York Times and USA Today bestselling authorof the Marked Men series, the Saints of Denver series, the Point series, the Breaking Point series, the Getaway series, and the Loveless, Texas series. Her books can be found translated in many different languages all around the world. She is a tattooed, crazy haired Colorado native who lives at the base of the Rockies with her awesome dogs. This is where she can frequently be found enjoying a cold beer and Taco Tuesdays. Jay is a self-declared music snob and outspoken book lover who is always looking for her next adventure, between the pages and on the road.For more on Jay and her books, visit www.jaycrownover.com.


Dans ma pal... service presse

le dernier roman des éditions Inceptio "Soline et le monde des rêves abandonnés" de José Carli : il sortira le 15 avril. Je remercie Ophélie pour son envoi et sa confiance.

Présentation de l'éditeur

Un conte fantastique, poétique et ténébreux, u générations »u ne passerelle entre les générations : 

Soline est une petite fille de 10 ans qui mène, auprès de ses parents Manon et Julien,
une vie paisible dans un pavillon cossu d’une petite ville de la banlieue de Lille.
C’est une enfant douce et rêveuse. Un peu têtue aussi. En somme, une fillette ordinaire...
 à un détail près.
Elle n’existe pas.
Elle est le fruit de l’imagination de ses parents qui, peinant depuis des années à avoir un
enfant, se sont façonné en rêve une fille idéale.
La vie de Soline bascule quand, un jour, Manon tombe enceinte.
Instantanément, la fillette disparaît de son esprit et de celui de Julien, et se retrouve
projetée dans un univers parallèle, étrange et biscornu : Le Monde des Rêves
Abandonnés. Réceptacle de toutes les histoires inachevées, des amis imaginaires oubliés,

des personnages et décors de romans jamais terminés ou de films jamais réalisés...

L'auteur : 
José Carli est né en 1976. Il grandit dans une toute petite ville du Pas de Calais, avant de s’installer dans la métropole Lilloise. Il étudie les Lettres et Civilisations anglaises et américaines et obtient
une licence en 2000. Amateur de nouvelles technologies depuis l’enfance, il décroche un poste de responsable informatique en 2005 dans une école internationale renommée. Guitariste, compositeur, et grand mélomane, il publie en 2006 sous le label Musea Records, un album de musique électronique intitulé Garajazz, aux accents rock, jazz, et world music. Mais par dessus tout, José est un passionné de littérature. Ses romans, et contes fantastiques sont inspirés de tous ces univers qu’il affectionne tant. Ses textes se nourrissent de ses lectures classiques, autant que des auteurs de littérature fantastique qu’il admire, comme Graham Joyce, Neil Gaiman et Orson Scott Card, ou encore du cinéma américain des années 80-90 auquel il voue un véritable culte (Zemeckis, Spielberg,
Burton, Dante…).

Pour le précommander, c'est ici : 

Les résultats du prix e.Romance de chez J'ai Lu


Vous savez que ce blog est jury de ce concours et je suis ravie de vous annoncer les résultats du premier tour que voici :

1. Les Els 2 de H. Roy – 15 votes
2. Covenant 3 de Jennifer L. Armentrout – 13 votes
3. L’éternité c’est compliqué de Jennifer L. Armentrout – 7 votes
4. Cultissime de Mariana Zapata – 6 votes
5. Les ailes d’émeraude d’Alexiane De Lys – 6 votes
6. Tentations d’Ella Frank – 6 votes

Nous avons donc trois ex aequo cette année, ce qui donne un nombre de 6 finalistes.

Il y aura donc un deuxième tour prochainement et si vous participiez?

jeudi 4 avril 2019

Faisons davantage connaissance avec Julie Dauge

jeudi 4 avril 2019

Comme vous le savez, Julie Dauge fait partie des auteures invitées cette année au Festival du Roman Féminin dont je suis partenaire (je ferai un point prochainement sur les auteurs invitées) et si vous suivez le blog depuis le départ, vous savez que je l'ai découverte lorsqu'elle a sorti son premier roman de sa trilogie fantastico-historique des "Mackintosh" aux éditions Sidpress. Depuis, celles-ci ayant dû fermer, la trilogie qui va devenir une tétralogie, est ressortie dans la collection Imaginaire des Evidence Editions.

 Mais c'est pour sa nouvelle série "Love and Hope", publiée chez Nisha et caetera, que Julie sera invitée les 24 et 25 mai à Paris. Sollicitée par Rinou des Romantiques, j'ai décidé de faire ma première interview sur ce blog avec Julie car nous avons noué des liens amicaux. L'exercice m'ayant bien plu, promis, je recommencerai prochainement ;) 

Je vous laisse donc découvrir cette jeune femme qui est pleine d'énergie, amoureuse de la vie, de son mari et de ses trois toutous ;) Belle découverte :) 

Voici la présentation qui est donnée pour le Festival du Roman Féminin : 
Née en 1988, en Normandie, Julie Dauge Auteur y passe sa jeunesse où elle rencontre son mari dans le bus du lycée.
A travers ses études, elle visitera les quatre coins de la France, toujours accompagnée de son mari et ses dalmatiens. 
Elle mettra vingt ans à apprécier la lecture grâce au film « Twilight » qui lui fait découvrir la romance. Véritable coup de foudre, elle dévore alors les livres à raison d’au moins trois par semaine. Romances historiques, paranormales, New Adult, elle en a lu pas loin d’un millier.
En 2015, elle décide de passer de l’autre côté du livre et se lance dans l’écriture du premier tome des « MacKintosh ». Une nouvelle passion est née !
En parallèle de son emploi de cadre de la fonction publique, d’auto-entrepreneur et d’élue locale, elle s’évade désormais en écrivant ses propres histoires en plus de dévorer celles des autres. Après la romance historique-paranormale, elle se lance dans la new romance et donne naissance en 2018 à la série « Love and Hope », publiée chez Nisha et Caetera.


Interview de Julie réalisée le 3 avril 2019 ;) 

Bonjour Julie, j’espère que tu vas bien : c’est donc moi qui suis chargée de te faire connaître davantage aux personnes qui viendront te découvrir au festival du roman féminin mais pas que ^^ aux lectrices qui suivent ce blog, la page Facebook et les comptes Twitter et Instagram ;) 

On va aussi dire aux lectrices que nous nous connaissons depuis la parution de ton premier roman car c’est de notoriété publique que tu n’hésites pas à échanger, voire à rencontrer tes lectrices quand l’occasion t’est donnée. Nous avons depuis dépassé ce cadre-là puisque nous sommes devenues amies et j’en suis ravie. C’est pourquoi, il me semblait logique de te poser moi-même quelques questions 😉

Bon, c’est parti 😊 Tu es une scientifique de formation et de métier, comment en es-tu arrivée à l’écriture, toi qui ne lisais pas ? (je ne révèle rien, c’est dans ta présentation).
Alors que je finissais mes études d’ingénieure, j’ai découvert la romance à travers le film Twilight. Lorsque j’ai appris qu’il était basé sur un livre et que je pouvais avoir la suite immédiatement en lisant les livres, j’ai foncé. J’ai dévoré les 4 tomes en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Puis, j’ai regardé ce qu’il y avait dans le même rayon du magasin, j’ai accroché sur la 4e de couverture du tome 1 et 2 du cercle des immortels de Sherrilyn Kenyon. A partir de là, je ne me suis plus arrêtée, lisant au moins 3 livres par semaines (aïe le porte-monnaie mais tant pis). Comme tu l’as dit, j’ai une vie assez chargée, la romance me permet de m’évader quelques heures et de relâcher la pression.
Et puis, un jour, je me suis dit « Et si moi aussi je tentais le coup ? ». J’aimais beaucoup les romances historiques (j’ai dû lire au moins 200 romans de la collection « J’ai Lu – Aventures et passions »), j’avais adoré la série « Highlanders » de Karen Marie Moning et je venais de tomber dans la New Romance (avec des héroïnes ayant souvent un caractère plus fort que dans la romance historique). Alors, j’ai décidé d’écrire une histoire mélangeant tous les ingrédients que j’aimais dans ces différents styles : de l’historique (et surtout de beaux Highlanders <3 ),  des héroïnes fortes (auxquelles je m’identifiais facilement), le tout sous la trame d’un voyage dans le temps (pour rester crédible et parce que j’aime beaucoup le décalage que cela crée). Et tada, voilà comment sont nés les MacKintosh.

Depuis, tu n’as pas arrêté d’écrire et de publier : t’attendais-tu à un tel succès ? Qu’est-ce que cela t’apporte ?
Clairement je ne m’attendais pas du tout à ça. En réalité, je m’étais lancé le défi d’écrire un livre. Je ne pensais pas prendre goût à l’exercice et je ne pensais pas qu’il allait donner naissance à une trilogie (lorsque j’ai commencé le tome 1 des MacKintosh, dans ma tête, ce n’était qu’un livre unique). Sauf que je me suis laissée prendre au jeu. J’ai ensuite tenté ma chance en envoyant mon manuscrit à différentes maisons d’édition, trouvant que le résultat n’était, au final, pas trop mal. Lorsque Eric de SidhPress m’a contactée quelques semaines plus tard pour me dire qu’il avait aimé mon histoire et qu’il voulait bien m’éditer, cela a été une des meilleures nouvelles que l’on m’ait annoncées. J’étais super heureuse.
Mais cela n’était rien avec ce que j’ai ressenti lorsque j’ai eu mon livre entre les mains et surtout lorsque j’ai reçu les premiers retours des lecteurs. Je me souviendrai toute ma vie du premier mail que j’ai reçu d’une lectrice et qui m’a émue tant il était touchant, surtout dans sa conclusion : « je peux vous dire qu'une très belle carrière vous attend » (comment ne pas craquer ?).
C’est vraiment ce que l’écriture m’apporte : cet échange avec les lectrices qui est un pur bonheur. S’entendre dire que l’on a offert un moment d’évasion et que l’histoire a plu, est le plus important pour moi. J’adore pouvoir échanger avec les lectrices, savoir ce qu’elles ont aimé, ce qu’elles ont moins apprécié (afin que je puisse m’améliorer pour la fois prochaine).

Tu as écrit de la romance fantastico-historique et maintenant, du new adult contemporain ? Quel genre a finalement ta préférence ? Dans quoi ne te verrais-tu pas écrire ?
En réalité, je me rends compte que j’écris ce que je lis. Je m’explique. Lorsque j’ai commencé l’écriture des MacKintosh, j’étais à fond dans la romance historique et Bit-Lit. Quand j’ai commencé Love And Hope, j’étais à fond dans la New Romance. Je pense donc que je ne pourrais pas écrire un style que je ne lis pas, pour la simple et bonne raison que je veux m’éclater en écrivant (cela ne doit pas être une contrainte). Je veux prendre plaisir en laissant mes personnages écrire leur propre histoire en se servant de moi.
Je ne pourrais donc pas écrire de l’historique (je n’ai pas l’âme d’une historienne et je n’ai clairement pas le temps de passer des heures et des heures à faire des recherches), des livres d’enfant (pas du tout ma tasse de thé), des BD et Manga (mon talent d’artiste me permet tout juste de gagner au Pictionary) ou des livres de cuisine ou de couture (euhh, je n’ai même pas envie de détailler ce point ^^). En fait, je ne me vois pas écrire autre chose que de la romance.

Quel est ton type de héros préféré ? ton héros préféré dans les livres que tu as lus et pourquoi ? parmi tes personnages masculins, quel est celui qui a ta préférence et pourquoi ?
C’est quoi ces questions super dures ? ! ^^  (ben tu croyais quoi Julie ? faut bien que tu réfléchisses un peu, nan mais oh :-p )
J’aime beaucoup lorsqu’il a un côté homme des cavernes et qui va au final se faire remettre en place par une fille au caractère bien trempé (tout parallèle avec ma propre histoire est bien évidemment correct 😉).
En revanche, sur le millier de livres que j’ai pu lire (ouais, je sais, on peut dire que j’aime la lecture 😊), je n’ai pas vraiment de préféré. Beaucoup ont su me charmer.
PS : oui, je sais que je botte en touche mais je ne veux froisser aucun des beaux Apollon avec qui j’ai eu le plaisir de passer d’agréables moments (je parle des héros des livres, bien sûr ! 😊)
Pour mes propres héros, je crois qu’ils ont presque tous un petit quelque chose en lien avec mon mari, donc je les adore tous (bon, il se pourrait que j’aie une très légère préférence pour Micah, mais chut, ne le dites pas aux autres ! 😊).

Tu te doutes que je vais te poser la même question, alors qu’en est-il pour les filles ? quel est ton type d’héroïne préférée ? ton héroïne préférée dans les livres que tu as lus et pourquoi ? quelle est celle que tu préfères dans les tiennes ?
J’adore les héroïnes qui en ont dans le pantalon ! (J'adore la formule!! lol )  Je ne suis pas du style à me laisser faire et j’aime qu’il en soit de même pour elles.
Je n’ai pas vraiment de préférée dans les livres que j’ai pu lire. En revanche, Laetitia (Lilou pour les intimes) est clairement ma chouchoute parmi les miennes. Je sais que son côté un peu brut peut gêner certains mais elle me ressemble beaucoup (oui, je sais que ce n’est pas bien, mais dans la vraie vie, j’ai souvent un langage assez fleuri 😊).

Comment t’y prends-tu pour écrire ? combien de temps s’écoule entre ta première idée et l’écriture ? qu’est-ce qui t’inspire ? si l’on prend tes deux premiers romans de chaque série, quel en a été la source ?
Je dois donner la version courte ou la version longue ? ^^ (ben c’est toi qui vois, hein ? :-p )
Ma façon d’écrire évolue entre chaque livre. Petit à petit, je me forge une certaine expérience qui me fait changer ma méthode de travail. Mon premier livre était très structuré (avec un plan très détaillé, chapitre par chapitre). Avec le recul, cela m’a rassurée mais cela m’a également bridée. Sur le dernier tome de Love and Hope, au contraire, j’ai navigué complètement à vue. Je savais simplement que l’histoire concernait Scott et Sheldon mais je n’avais aucune idée en le commençant de la façon dont il allait se dérouler (pour la petite histoire et pour ceux  ou celles qui ont lu le livre, à tire d’exemple, Matt n’était pas du tout prévu au programme).
L’inspiration vient de diverses sources. Certaines scènes de ma vie me servent de base. Les romans que je lis m’influencent aussi forcément. Mes songes ont également une part non négligeable dans mon inspiration. C’est d’ailleurs de là qu’est né le tome 1 de Love and Hope. Pour le tome 1 des MacKintosh, j’ai déjà donné la réponse un peu plus haut ^^. Dans les deux cas, le tome 2 est parti du même élément déclencheur. A chaque fois, j’ai commencé l’écriture du tome 1 avec l’optique qu’il soit unique. Et puis, en cours de route, un des personnes secondaires a attiré mon attention et je me suis dit « et si lui aussi avait son histoire ? ». Et voilà comment l’idée de série est née à chaque fois.

Quand et où écris-tu ? sur quoi ? comment ? fais-tu des fiches ou écris-tu en te laissant poussée par l’action ou les personnages ? écoutes-tu de la musique ou dans le calme ? as-tu un endroit favori ? A qui fais-tu lire tes textes en premier, dis-nous tout 😉
Je crois que j’ai été très bavarde sur les autres questions, alors je vais faire dans la simplicité pour celle-ci.
J’écris toujours au calme. S’il m’arrive d’écouter de la musique, c’est de la musique celtique sans parole et pour ne pas être gênée par des bruits extérieurs (il ne faut pas grand-chose pour détourner mon attention 😊).
J’écris à mes heures perdues (en rentrant du travail, durant mes congés ou les week-ends. Je vais peut-être casser le mythe, mais le nuit, je dors ! 😊. J’écris toujours sur un format numérique (ordinateur ou tablette + clavier). J’adore le faire sur mon lit (c’est plus douillet que sur une chaise).
De plus en plus, ce sont mes personnages qui guident ma plume. Je me laisse porter par eux et par l’histoire que je découvre (c’est une expérience assez mystique et difficile à expliquer).
Il se pourrait bien que la première personne qui lise mes textes (à part moi) soit celle qui fait cette interview … (d’ailleurs, son « ENCORE » raisonne encore dans mes oreilles) (mdrrrr je l’avoue, c’est moi, je suis une chanceuse 😉 mais je la pousse régulièrement d’où le « encore » 😉  )

J’aurais des tas d’autres questions à te poser mais ce sera l’occasion d’une prochaine interview, tiens 😊  Donc, je terminerai par cette question et tu y répondras si tu peux, bien sûr… as-tu des idées pour ton prochain roman ? si oui, est-ce que ce sera un standalone ou une nouvelle série ? et surtout, on le lira quand ????
J’ai plusieurs idées en effet. Certaines ont un lien avec Love and Hope, d’autres non. Certaines restent dans le domaine de la New Romance, d’autre dans le domaine de l’historique, d’autres encore relèvent de la Bit Lit. Reste à savoir laquelle sortira son épingle du jeu et arrivera à se mettre en avant, même si j’ai ma petite idée sur la question …
Vous ne croyiez tout de même pas que j’allais vous livrer tous mes secrets dans cette interview ? Il faut bien que je fasse naître l’envie de venir me rencontrer au festival ! 😉 (ah oui, dernière petite révélation, j’ai un certain côté sadique 😊) (je confirme le « côté sadique » ^^ )

Merci Julie pour ces réponses 😊 et à très vite pour une autre interview 😉



Ses publications dans la Collection Imaginaire des Evidence Editions : 


- Les Mackintosh : tome 1 "Un secret à travers le temps" (juin 2018) 
- Les Mackintosh tome 2 "Un choix à travers le temps" (octobre 2018) 


Ses publications chez Nisha et caetera :

- Love & Hope, Tome 1 « Megan », 2018
- Love & Hope, Tome 2 « Ether » , 2019
- Love & Hope, Tome 3 « Shadna », 2019
- Love & Hope, Tome 4 « Scott » , 2019



mercredi 3 avril 2019

Les sorties du mois d'avril de chez Harlequin

mercredi 3 avril 2019
Retrouvez comme chaque mois, mes conseils pour les éditions Harlequin, la collection &H encore ou Harlequin HQN Je vous rappelle que je ne mets pas tout mais simplement ceux que j'aimerais lire si je n'étais payée qu'à cela. ;) ma "Wish list" si vous préférez.  Comme toujours, la plupart ont déjà été donnés mais certains sont inédits ici.  Ils sortent pour beaucoup le 3 ou encore le 10 pour les numériques de HQN et  il y a aussi des rééditions. Certains ont été déjà publiés en ebooks et sont proposés aujourd'hui en papier. 


Sorties du 3 avril 

 Le tome deux de "Ne crois pas que tu m'aimes" d'Alfreda Enwy. 

Présentation de l'éditeur : 
«Il l’a toujours protégée… mais parviendra-t-il à la sauver de lui-même ?
Il s'appelle Mao, elle s'appelle Autumn. Depuis qu'ils se sont rencontrés, enfants, dans ce parc, ils sont inséparables.
Pour Mao, cette amitié est plus importante que tout. Pour Mao, Autumn est la fille la plus précieuse qui soit. Et il doit à tout prix la protéger de la dureté du monde ; ce monde contre lequel il se bat plusieurs soirs par semaine, sur un ring qui n’attend que de voir couler son sang. Car Mao est étudiant le jour, expert des combats clandestins la nuit, et un enfoiré de première… tout le temps. Alcool, filles, fêtes, il voit la vie comme un jeu dans lequel tout est permis… ou presque. Car, quand il prend conscience qu’Autumn est une jeune femme séduisante avant d’être l’amie drôle et attachante qu’il a toujours connue, il comprend que, pour une fois, il va devoir respecter certaines limites. Pour préserver leur amitié, mais aussi et surtout pour protéger Autumn de lui-même… »

Pour le précommander, c'est par ici : Ne crois pas que tu m'aimes

Ensuite, "C'était pas censé se passer comme ça" d'Eve Borelli, dans la collection &H.

Présentation de l'éditeur : 

Il n’y a pas de famille parfaite… mais il y en a des plus cinglées que d’autres.
Les fêtes de fin d’année, c’est toujours un grand moment d’angoisse. L’heure du bilan, des crises de foie, des vexations et des sourires forcés. Cette année, chez les Stradavine, la fête est pimentée par la venue de deux invitées. Il y a d’abord Léo, 25 ans, ravie de fuir ses parents qui la persécutent pour qu’elle trouve un « vrai travail » (depuis quand se déguiser en Simba n’est pas un vrai travail ?) et un « gentil garçon ». Et il y a Renata, la belle-fille psy allergique à la famille, aussi névrosée qu’attachante. Deux invitées dont la venue n’était pas prévue, et va tout changer : entre coups de foudre, virée impromptue en boîte, liaisons secrètes et crises de rire, la famille Stradavine va en voir de toutes les couleurs… pour le pire, mais surtout pour le meilleur !

Pour le précommander, c'est par ici : C'était pas censé se passer comme ça

"Tu ne m'oublieras pas deux fois" de Mhairi McFarlane : il sortira dans la collection &H de chez Harlequin.

Présentation de l'éditeur :

« J’aime ton rire. » Voilà ce qu’a écrit Lucas McCarthy à Georgina il y a douze ans. Un petit mot griffonné au temps du lycée mais qu’elle n’a jamais oublié. Ce qu’elle aimerait oublier, là, tout de suite, c’est qu’elle vient de se faire virer du restaurant – minable – dans lequel elle était passée pro en cassage d’assiettes et qu’elle a découvert son petit ami – minable, lui aussi – au lit avec une autre fille. Heureusement, le destin ayant à cœur une répartition annuelle des sales coups, Georgina retrouve rapidement un emploi. Et, quand elle découvre que son nouveau chef n’est autre que Lucas McCarthy, son amour de toujours, elle commence presque à croire qu’elle n’est pas maudite sur six générations. Le seul problème ? Lucas ne se souvient pas du tout de qui elle est. Pas. Du. Tout.

Pour le précommander, c'est par ici : Tu ne m'oublieras pas deux fois


Sorties du 10 avril 
"You make me lose control" de Lana M. dans la collection 100% numérique de chez Harlequin, HQN.

Présentation de l'éditeur : 

Il doit la protéger. Elle veut lui échapper.

Emily a toujours respecté les règles. Règle n°  1  : entraînement quotidien de self-defence. Règle n°  2  : aucun contact avec des inconnus. Règle n°  3  : pas de sortie sans Joshua, son garde du corps. Même si personne ne lui dit la vérité, elle sait que son père est mêlé à des trafics de drogue. Que la violence guette chacun de ses pas et que ce règlement est censé la protéger. Mais, cette année, ce sera différent. Car Emily entre à l’université. Et personne ne l’empêchera d’être une étudiante comme les autres, de se faire des amis et de sortir avec le ténébreux Noah. Sauf peut-être Joshua, qui la regarde différemment depuis quelque temps, et n’a pas l’air d’avoir envie de la partager…


Pour le précommander, c'est par ici : https://amzn.to/2OB5DDI

"Conversations avec mon utérus (et cette petite chose qui s'y est installée)" Diana Rineli : il sortira le 10 avril dans la collection numérique HQN de chez Harlequin. Je l'avoue, c'est le titre qui m'a intriguée lol

Présentation de l'éditeur : 

Alerte : amas de cellules clandestines dans la zone utérine. En attente de consignes pour intervention.
« Deux traits perpendiculaires. Un signe algébrique qui marque l’addition, la réunion, le lien. Mais au fond ce ne sont que deux lignes qui se croisent à angle droit et ne se croiseront qu’une seule et unique fois. C’est stupide, quand on y pense. Parce que ça ne reflète en rien la maternité. Être mère, ça ne tient pas dans une rencontre ponctuelle. C’est un engagement à vie. »
Lorsque Jennifer découvre qu’elle est enceinte, elle peine à y croire. À tout juste trente ans, elle vient de se séparer de son copain et s’est vu proposer une promotion en or à l’autre bout de la planète. Dire que ce n’est pas le bon moment est un doux euphémisme. Mais voilà, il y a ce + sur le test, et ces petites cellules qui se multiplient dans son utérus. Et, maintenant, elle qui a toujours été incapable de prendre la moindre décision doit faire un choix qui changera à jamais sa vie.
Dans ce roman moderne et émouvant, Diana Rineli aborde la thématique de la maternité avec justesse et sincérité. Conversations avec mon utérus (et cette petite chose qui s’y est installée) est la tranche de vie réaliste et très actuelle d’une jeune femme en pleine interrogation sur ses désirs.

Pour le précommander , c'est ici https://amzn.to/2WGh5Rv

"Chat va le faire" de Julie Taupiac : sortie aussi en numérique chez Harlequin France. 
collection HQN.

Présentation de l'éditeur

Les êtres humains ont parfois besoin d’un petit coup de pouce… ou de patte  ! 
  
En apparence, Charles est un vieil homme bourru et solitaire qui ne sort jamais sans Trompette, sa chienne. En apparence, Lucia est une septuagénaire qui a toujours une pâtisserie au four ou une tasse de thé fumante à offrir à ses invités. En apparence, Morgan est un musicien qui fait défiler les filles dans son appartement et dont les mélodies tristes résonnent dans l’immeuble  ; Camille, une jeune femme souriante qui n’accorde pas facilement sa confiance et ne laisse pas entrer n’importe qui dans sa vie.
Tous sont voisins mais ne font que se croiser dans l’immeuble de la rue des Filatiers. Jusqu’à ce que la découverte d’une portée de chatons vienne chambouler leur vie… et les oblige à voir au-delà des apparences.


Pour le précommander, c'est par ici : https://amzn.to/2UrAQyI

Sortie du 24 avril 

"la face cachée de ma belle-mère" de Camille Lanvin.

Présentation de l'éditeur
Méfiez-vous des belles-mères trop sages. 
  
Quand Emeline apprend que Christine est soupçonnée d'avoir fauté, elle a le sentiment  de redécouvrir sa belle-mère. Bien sûr, elle réconforte  Pierre, choqué d'imaginer  sa mère prendre du bon temps loin  du sacrement du mariage. Mais ce dernier semble incapable de comprendre qu’une femme (fut-elle sa mère) délaissée par son conjoint a des besoins légitimes. De révélation en révélation, Emeline va percer à jour les secrets de ses beaux-parents, couple à la tranquillité trompeuse. Et en tirer une certitude  : en aucun cas elle ne doit suivre le même chemin !
  
Pour le précommander, c'est par ici : https://amzn.to/2TR7XaB

Rééditions poche : sortie le 3 avril.

la réédition en poche des des tomes 3 et 4 de la série "Cash" de Jay Crownover.  Je vous mets les liens directement ici : 
Tome 3 : Passion dévorante : https://amzn.to/2Idf239
Tome 4 : Passion Irrésistible : https://amzn.to/2OIlbFX


mardi 2 avril 2019

Bientôt chez vous et en librairie...

mardi 2 avril 2019
d'abord en ebook puis le mois d'après en papier : le tome 1 d'une nouvelle série "Modern Love" "Sous le charme du barman" de Piper Rayne, qui a l'air très sympa : il sortira en ebook le 26 juin dans la collection Infinity.

Présentation de l'éditeur

Qui aurait pu croire que coucher avec l'ennemi était si amusant ?
Est-ce que ce coup d'un soir était une bonne idée ?
En y repensant, probablement pas.
Pour ma défense, je venais juste de ré-emménager chez mes grands-parents, j'avais perdu le boulot de mes rêves et un mec sur Tinder venait de me poser un lapin. C'était comme si la vie venait de tamponner « Loser » sur mon front.
Donc quand le mec derrière le bar a commencé à me lancer LE regard... vous savez, celui qui promettait que j'allais crier son nom jusqu'au petit matin ? Et quand ce mec avait également une parfaite barbe de trois jours sur son menton bien ciselé, des biceps gonflés sous son T-shirt et un sourire arrogant, je savais qu'il serait bon au lit.
Donc quand il m'a lancé ce fameux regard, je n'ai pas réfléchi. J'ai sauté sur le cheval et je l'ai monté !
Oui, le jeu de mots était volontaire. Et tout à fait justifié, soit dit en passant.
Je l'admets, je m'apitoie sur mon sort et j'ai agi impulsivement, mais le temps que je comprenne QUI était le barman, je craquais déjà pour lui.

Pour le précommander, c'est par ici : https://amzn.to/2HTP5Gt