jeudi 27 février 2020

Une jolie et petite romance historique doudou...

jeudi 27 février 2020

Il y a quelques années, j'avais lu "Pour l'amour de Thomas" de Pauline Libersart qui était alors une novella. J'avais beaucoup aimé cette histoire dont je me souvenais bien. C'est donc avec joie que j'ai accepté de la relire dans sa nouvelle version : en effet, Pauline a récupéré ses droits et a augmenté son texte et je l'ai relu cette après-midi : il est sorti hie.
Je l'ai reçu en service presse et je la remercie de sa confiance et de son envoi.
 Bon soyons clairs, améliorée ou pas, cette romance reste encore trop courte pour moi : j'aurais bien continué à passer un moment en compagnie des personnages principaux qui sont vraiment attachants.
Si vous avez envie d'une lecture doudou (je qualifie certaines romances de doudou quand elles sont mignonnettes et que l'on ressort avec le sourire), et bien celle-ci est parfaite pour vous, surtout si vous avez envie d'une petite touche de contexte historique.


Présentation de l'éditeur
Avril 1943, Normandie.
Une jeune femme pénètre d’un pas hésitant dans la demeure de la riche et puissante Comtesse de Vallencourt, un bébé dans les bras. Le petit Thomas est le fruit imprévu de l’amour d’Émeline pour Alexandre, l’héritier du domaine.
Le séduisant pilote, refusant la capitulation de la France, est parti combattre dans les rangs de la RAF, ignorant qu’il laissait un enfant derrière lui.
Seule et en difficulté, Émeline a dû se résoudre à venir demander la protection de la mère d’Alexandre, l’homme qui l’a abandonnée.


Mon avis :  je vous l'ai dit en préambule, j'ai beaucoup aimé cette histoire et je l'ai relue avec plaisir (ma première lecture datait d'il y a quelques années) Il s'agit d'une petite romance historique (elle fait environ 110 pages) qui se déroule pendant la seconde guerre mondiale et nous découvrons Emeline, une jeune femme, qui a eu un enfant avec un bel aviateur pendant cette période très difficile. Or, nous sommes à une époque où il est TRES mal vu d'avoir un enfant hors-mariage et donc d'être une "fille-mère", comme on le disait à l'époque. Afin d'échapper à un destin peu envié (on pourrait la prendre pour une fille facile et l'obliger à  se prostituer) elle décide de rejoindre la famille du père de son enfant, Alexandre, un jeune noble normand qui l'a abandonnée, pense-t-elle, afin de se mettre sous sa protection. 
  Elle sait, car le jeune homme lui a expliqué, qu'il ne lui reste que sa mère, une comtesse autoritaire, qui pourrait mal la recevoir elle et son "bâtard" (ne me sautez pas dessus, je ne fais que me remettre dans le contexte historique)  Mais Marguerite de Vallencourt est une maîtresse femme et elle pense son fils mort (la base sur laquelle se trouvait l'avion d'Alexandre a été bombardée) et Thomas, qui est le portrait craché de son père, est le seul souvenir de ce dernier. Elle va donc recueillir cette jeune femme et son fils et apprendre de la bouche d'Emeline,  qu'en réalité Alexandre est vivant et qu'il a abandonné la jeune femme, ce qu'elle a du mal à croire... 
  Comment cette cohabitation va-t-elle se dérouler? Est-ce qu'Alexandre va apprendre qu'il a un fils et si oui, comment va-t-il réagir? Pourra-t-il rentrer afin de faire sa connaissance? Voulait-il seulement s'amuser avec Emeline ou éprouvait-il des sentiments plus profonds? et bien vous le saurez en lisant cette jolie petite romance historique dont vous ressortirez avec le sourire. 

 Emeline est une jeune femme courageuse : elle a perdu ses parents et son père qui était aviateur, lui a laissé des dettes si bien qu'elle est obligée d'avoir un double emploi pour les éponger. Elle travaille donc au Mess des officiers où elle rencontre Alexandre qui lui plait dès le départ mais ce dernier ne lui montre guère d'attention, jusqu'au jour où... Elle est plutôt innocente et finit par succomber aux charmes de ce dernier. Quand celui-ci disparaît, lorsque la base où ils se trouvaient explose, elle rejoint sa tante avant de découvrir qu'elle est enceinte. Bien qu'elle aurait pu avorter, elle choisit de garder son bébé et il lui faudra beaucoup de courage pour venir trouver la mère de son ex-amant, afin qu'elle les protège, elle et son fils.  C'est une belle personne et vous ne pourrez que la trouver attachante : on comprend pourquoi le jeune homme a été attiré par elle.

 Quant à Alexandre, c'est un aviateur, un séducteur et un homme qui a un certain statut social : il collectionne les aventures jusqu'au jour où son chemin croise Emeline
mais la guerre va les rattraper et les séparer. Je n'en dis pas plus sur cet aspect mais sachez que lui aussi, c'est un homme très courageux, qui s'est engagé pour la liberté et son pays : c'est un type bien : là encore, il vous fera fondre. 

 La Comtesse est une maîtresse femme qui sait faire face à tous les problèmes qui lui font face. L'arrivée de Thomas et de sa mère vont lui rendre l'espoir et le goût de vivre qu'elle avait perdus. Elle, comme Emeline, fait partie de ces "femmes de l'ombre" qui ont tant fait pour la Résistance. 

  J'ai bien aimé aussi Antoine, l'ami d'Alexandre et aimerais bien son histoire : il est plus âgé mais on sent que c'est un type bien. Thomas est trop mimi avec son zozotement : on ne peut que craquer. 

  Je vous l'ai dit, c'est une petite romance qui fait 110 pages en papier donc, évidemment, le contexte historique n'y est pas beaucoup développé et c'est un peu dommage car en ces temps difficiles, cela aurait pu créer d'autres péripéties.  Attention, l'auteure a bien ancré son histoire dans cette période mais rappelez-vous :  c'est une romance historique, pas un roman historique et si je fais la distinction, ce n'est pas sans raison. 

   De même, il y a la séparation des deux amants en raison de la guerre ou encore la présence des cousins qui pensaient hériter au "décès" du jeune homme auraient pu créer davantage de problèmes mais ce n'était pas visiblement le but recherché : c'est pour cela que j'ai qualifié ce roman de "romance doudou" : on passe un agréable moment, on tourne les pages avec plaisir et l'on ressort avec le sourire.  

  Donc, pour aller découvrir cette jolie histoire et découvrir "Pour l'amour de Thomas",  c'est par ici : ebook ou papier 

Aucun commentaire :

Publier un commentaire